Connectez-vous S'inscrire

1788... et demi” réalisé par Olivier Guignard. Avec Sam Karmann




1788... et demi” réalisé par Olivier Guignard. Avec Sam Karmann
Cette nouvelle série, originale et dotée d’un sens créatif jubilatoire, met en scène les aventures d’une famille de la noblesse française, à quelques mois de la révolution de 1789, victime d’un double complot, celui de la vieille noblesse et de la nouvelle bourgeoisie, avide de puissance. Entièrement voués à l’insouciance, fantaisistes et épris d’une liberté absolue, le comte François de Saint-Azur (Sam Karmann) et ses trois filles vivent ainsi au mépris de toutes les convenances.

Pour Olivier Guignard, réalisateur : “quand j’ai lu le projet pour la première fois, j’ai très vite su que j’avais, entre les mains, une série que l’on n’avait encore jamais vu à la télévision. Un vrai mélange des genres, pour une fois assumé. 1788... et demi est, en effet, une comédie dramatique, familiale, historique, romanesque, libertine et provocatrice avec ce qu’il faut de suspens et de tension. L’idée était de faire une série qui revisite les codes du film en costumes avec une volonté, marquée, d’offrir une image à la Barry Lindon et un esprit à la Deville et Companeez comme dans Benjamin ou la mémoire d’un puceau”.

La dimension “glam rock” est permise à la fois par les images mais aussi par la bande son confiée, pour l’occasion, à Arland Wrigley.

Ludique, décalée et pétillante, 1788... et demi aborde des thèmes très contemporains sur fond de suspens et d’époque pré-révolutionnaire. Familles recomposées, couples mixtes, émancipation féminine, préjugés raciaux, différences interreligieuses... tout y est avec, en toile de fond, l’une des époques les plus singulières de l’histoire de France.

Pour Sam Karmann, premier rôle : “comme de nombreux nobles, en 1788, mon personnage est un comte désargenté. A la fois généreux, colérique, sympathique et de mauvaise foi, François de Saint-Azur est un personnage excessif qui pourrait être le fils naturel de héros de la littérature tels Cyrano de Bergerac ou Don César de Bazan... mais avec des problématiques familiales d’aujourd’hui. Le rôle que je joue est un optimiste qui brille par son aptitude à savoir rebondir en toutes circonstances. Il a une force de vie incroyable et ne s’embarrasse jamais très longtemps de ses ennemis. 1788... et demi s’appuie sur des conventions de dramaturgie écrites dans la langue de l’époque mais dont les ressorts relèvent du monde d’aujourd’hui. C’est là tout l’enjeu de cette comédie décalée”.

Prix spécial du jury lors du dernier festival de La Rochelle, 1788... et demi devrait charmer un public familial avide de sensations historiques sur fond de sujets contemporains.

Sam Karmann, Julie Voisin, Lou de Laâge et Camille Claris ont le plaisir de vous convier, le jeudi 6 janvier 2011 à partir de 18.00, à l’hôtel le Mathurin pour échanger avec vous, en exclusivité, autour de 1788... et demi.

Mercredi 5 Janvier 2011 - 20:25



Nouveau commentaire :

sur cette page