Connectez-vous S'inscrire

9ème Nuit Blanche sous le signe de l'art contemporain




9ème Nuit Blanche sous le signe de l'art contemporain
Une quarantaine de projets et une centaine de manifestations associées seront réunis dans trois lieux: le centre de Paris autour des deux îles, à l'ouest autour du Trocadéro et de la place de l'Alma, à l'est autour de Belleville et du boulevard de la Villette.

Trois points d'accueil seront répartis sur les 3 territoires pour guider les visiteurs.

La direction artistique de la Nuit blanche a été confiée cette année à Martin Bethenod, le directeur du Palazzo Grassi de Venise et ex-commissaier général de la Fiac.

"Mon choix a été de se concentrer sur l'art contemporain, c'est pour moi le noyau de Nuit Blanche ", explique-t-il. Se "centrer sur l'art contemporain permet de montrer à quel point il est divers", ajoute-t-il, citant "des sculptures, des installations de film, des performances, des installations lumineuses, sonores".

90 médiateurs, des étudiants issus des écoles et universités, accompagneront le public dans sa Nuit blanche.

Parmi quelques oeuvres à découvrir, on peut citer celle de Wilfredo Prieto, artiste cubain, installée place du Trocadéro (XVIe). Il va faire flotter tous les drapeaux des pays du monde, en noir et blanc. Ce procédé réduit le nombre de drapeaux à une soixantaine et révèle le fait "qu'en estompant les couleurs, on abolit les différences".

Dans le square du musée Galliera, l'artiste Cerith Wyn Evans installera un gigantesque lustre de 2 mètres de haut qui clignotera en morse, pour retranscrire un texte de George Bataille.

Une oeuvre symbolisera la fin de la Nuit blanche: à l'hôtel d'Albret (IVe), plusieurs centaines de réveils numériques sonneront à 7h dimanche, pour symboliser "l'oeuvre qui commence et Nuit Blanche qui se termine".

Les manifestations culturelles parisiennes seront reliées entre elles jusqu'au petit matin par les lignes 9 et 14 du métro et le réseau Noctilien, indique la RATP.

De l'autre côté du périph, on fera aussi Nuit blanche aux Lilas, à Chelles, à Etampes, à Nanterre, à Vincennes.

Quant à Metz, elle organisait sa Nuit blanche dans la nuit de vendredi à samedi, avec plus de 80 évènements et manifestations rassemblant 150 artistes.

Samedi 2 Octobre 2010 - 12:18



Nouveau commentaire :

sur cette page