Connectez-vous S'inscrire

« A Reality Tour » de David Bowie en Double CD


33 chansons de la tournée mondiale de 2003/2004 incluant 3 chansons inédites : « China Girls », « Breaking Glass » et « Fall Dog Bombs The Moon »

Enregistrés à Dublin, ces morceaux live couvrent toute la carrière de David Bowie, depuis « The Man Who Sold The World » (1971), « Changes » (1972), “Ziggy Stardust” (1972), “All The Young Dudes” (1972) “Rebel Rebel” (1974), “Fame” (1975),” “Heroes” (1977), “Ashes To Ashes” (1980), “Under Pressure” (1981), “I’m Afraid Of Americans” (1997), et plus de 10 morceaux extraits de Heathen (2002) et Reality (2003)



« A Reality Tour » de David Bowie en Double CD
Les dernières sorties en date de David Bowie sont « Reality » (sorti en septembre 2003), et le DVD live « A Reality Tour » (octobre 2004), qui suivit sa tournée mondiale de 2003/2004. « A Reality Tour » fut la plus grosse tournée mondiale de 2004 et sans doute celle qui fut la plus acclamée par la critique internationale dans toute la carrière de David Bowie. Elle a été désignée «2e Meilleure Tournée 2003 » par Rolling Stone dans le cadre de ses Music Awards après celle de Radiohead. Le magazine affirmait alors que « Bowie trouve toujours de nouvelles façons de séduire le public et faire revenir ses fans encore et toujours… »

Ces mêmes fans peuvent aujourd’hui se réjouir : « A Reality Tour » a finalement été remasterisé pour sortir sous forme de double CD. 3 bonus tracks qui n’étaient pas dans le DVD d’origine, « China Girl », « Breaking Glass » et « Fall Dogs Bombs The Moon », ont été ajoutés. Cet album live sera disponible en physique et digital à partir du 26 janvier 2006 sur ISO Records/ Columbia-Legacy, une division de Sony Music Entertainment.

Avec sa pochette montrant un Bowie iconique tout de jean vêtu brandissant sa guitare électrique Supro Dual Tone vintage, « A Reality Tour » a tout d’un survol définitif de toute sa carrière. Les morceaux qu’il a finalement choisis pour cette sortie couvrent presque toutes les phases de sa vie, remontant même à la chanson titre de l’album de 1971, « The Man Who Sold The World ».

La tournée a entraîné des tonnerres de louanges. Jon Pareles, du New York Times a écrit, à propos du show sold out au Madison Square Garden : « A la différence de beaucoup de rockers de sa génération, M. Bowie, 56 ans, fait sonner ses nouvelles chansons de manière aussi convaincante et tranchante que les anciennes. M .Bowie en a chantées certaines un nombre incalculable de fois, mais, par une inflexion de la voix ici, un geste esquissé là, il montre qu’il s’exprime toujours à travers elles, qu’il les ramène au temps présent : ici et maintenant. (17 décembre 2003) »

Les années 70 furent très productives pour David Bowie, et il leur rend hommage à travers des versions live de plus d’une douzaine de titres: “Changes” et “Life On Mars?” (Hunky Dory, 1971), la séquence en forme de trilogie de « Five Years », « Hang on to Yourself » et « Ziggy Stardust » (extraits de « The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars, 1972) ); “All the Young Dudes” (1972); “Rebel Rebel” (de Diamond Dogs, 1974); “Fame” (co-écrit avec John Lennon, extrait de Young Americans, 1975); “Be My Wife” et “Breaking Glass” (de Low, 1977); “Heroes” (1977); et “Fantastic Voyage” (Lodger, 1979). A noter également une version live rare de “Sister Midnight” que Bowie coécrivit avec Iggy Pop pour The Idiot, premier album solo d’Iggy en 1977, également produit par Bowie.

Bowie revisite aussi ses 80’s avec “Ashes To Ashes” (Scary Monsters, 1980), « Under Pressure » (le single enregistré avec Queen en 1981), et « Lovin the Alien » (de « Tonight », 1984). Quatre chansons (dont 3 co-écrites avec Brian Eno) trouvent leur origine sur les albums des 90’s : Outside (« Hallo Spaceboy,” “The Motel,” 1995) et Earthling (“I’m Afraid Of Americans”, “Battle For Britain (The Letter),” 1997).

La part du lion provient de ses deux albums les plus récents, Heathen en 2002 (« Cactus » de Frank Black des Pixies, « Sunday », « Slip Away », « Afraid » et « Heathen [The Rays] »), et Reality (2003) (“New Killer Star,” “Reality,” “The Loneliest Guy,” “Never Get Old,” et “Bring Me the Disco King,” “Fall Dog Bombs The Moon”).

Les musiciens qui accompagnaient Bowie sur cette tournée sont Gerry Leonard (band leader/guitar/vocals), Sterling Campbell (drums/vocals), Earl Slick (guitar), Gail Ann Dorsey (bass guitar/vocals), Catherine Russell (keyboards/vocals/percussion/guitar) et Mike Garson (keyboards).

A REALITY TOUR by DAVID BOWIE

CD One – Selections
: 1. Rebel Rebel • 2. New Killer Star • 3. Reality • 4. Fame • 5. Cactus • 6. Sister Midnight • 7. Afraid • 8. All The Young Dudes • 9. Be My Wife • 10. The Loneliest Guy • 11. The Man Who Sold The World • 12. Fantastic Voyage • 13. Hallo Spaceboy • 14. Sunday • 15. Under Pressure • 16. Life On Mars? • 17. Battle For Britain (The Letter).

CD Two – Selections:
1. Ashes To Ashes • 2. The Motel • 3. Loving The Alien • 4. Never Get Old • 5. Changes • 6. I’m Afraid Of Americans • 7. “Heroes” • 8. Bring Me The Disco King • 9. Slip Away • 10. Heathen (The Rays) • 11. Five Years • 12. Hang On To Yourself • 13. Ziggy Stardust • Bonus tracks: 14. Fall Dog Bombs The Moon • 15. Breaking Glass • 16. China Girl.

Disponible en physique et digital à partir du 25Janvier 2010 sur ISO/ Columbia / Legacy.

Lundi 11 Janvier 2010 - 18:05



Nouveau commentaire :

sur cette page