Connectez-vous S'inscrire

A l'UMP, la défaite présidentielle incite à l'unité en vue des Législatives




A l'UMP, la défaite présidentielle incite à l'unité en vue des Législatives
La défaite de Nicolas Sarkozy ouvre une période agitée pour l'UMP, mais son score finalement honorable pourrait limiter, au moins dans l'immédiat, les risques d'une implosion à laquelle le Front National rêve ouvertement dans la perspective des Législatives de juin.

D'un côté, une guerre de succession se profile du fait du retrait du président sortant, avec en première ligne le secrétaire général, Jean-François Copé, le Premier ministre François Fillon et, comme arbitre possible, le ministre des affaires étrangères Alain Juppé. De l'autre, la tonalité très droitière de la campagne de Nicolas Sarkozy et les réserves qu'elles a suscitées en interne imposent une clarification idéologique qui pourrait alimenter des forces centrifuges, vers la droite ou le centre, selon le sens qu'elle prendra. L'UMP tient son conseil national lundi après-midi.

Lundi 7 Mai 2012 - 15:14



Nouveau commentaire :

sur cette page