Connectez-vous S'inscrire

Aaron au tournant




30 /09

posté le 30 septembre 2010 | catégorie LES DISQUES

En 2007-2008, le duo français constitué par Simon Buret, au chant, et Olivier Coursier a réussi le carton de l’année. Le nouvel album « Birds in the storm » sort lundi

Leur premier album, Artificial animals Riding On Neverland (AaRON en abrégé), s’est vendu à ce jour à plus de 300.000 exemplaires (double platine), ce qui, par les temps qui courent, et pour un album d’un groupe parisien inconnu chantant en anglais, est un réel exploit.

La Belgique qu’ils ont parcourue de long en large, en passant notamment par les Ardentes, Dour, le Cirque royal, Forest-National et, enfin, le Brussels Summer, n’a pas boudé son plaisir. Et attend donc avec impatience la suite intitulée Birds in the storm, à paraître lundi, et que nous avons déjà pu écouter.

L’attente est telle que le Cirque royal du 5 novembre est déjà complet et qu’ils seront le 1er avril à Forest-National.

Simon et Olivier étaient à Bruxelles cette semaine pour défendre leur disque. On leur a demandé s’ils avaient l’impression d’être attendus au tournant : « On nous a toujours dit ça. Quand “Lili” a été remarqué dans le film Je vais bien, ne t’en fais pas, on a dit de nous qu’on était attendus au tournant pour l’album et quand ce dernier est sorti, qu’on nous attendait au tournant pour le concert, etc. Si on doit défendre le disque sur scène, ça veut dire qu’on nous attaque ? Ce n’est pas comme ça que nous le vivons. Le patron de notre firme de disques nous a dit de prendre notre temps et de le faire comme on l’entendait. Cette liberté, on la chérit. »

Et voici donc Birds in the storm, derrière une superbe pochette d’un cavalier traversant des flammes. Dès l’ouverture par « Ludlow », avec son rythme synthétique martial, on est séduit par l’évolution. AaRON a bien décidé d’avancer, et d’évoluer, tout en gardant son style et cette sonorité particulière. Le piano d’Olivier n’est plus omniprésent mais, dès « Rise », les amoureux du langage mélancolique d’AaRON retrouveront ce qu’ils aiment tant chez le duo. Celui-ci ne perd rien de sa fièvre spirituelle et naturaliste. Leur univers est toujours orageux, avec plusieurs plages de ciel bleu malgré tout.

« Cette mélancolie est là, on ne la recherche pas. Ce disque, c’est comme le cycle d’une journée. Le titre de l’album est comme une épuisette qui reprend des bouts de toutes les chansons. On ne s’est pas posé de questions. Dans notre tête, on était libres à 100 % pour tenter des expériences, le mariage de nouveaux sons, pas forcément classiques… C’était très jouissif de faire ce deuxième album pour lequel on s’est totalement lâchés. »

L’album Birds in the storm d’AaRON paraît ce lundi 4 (Cinq à 7-PiaS).

En concert le 5 novembre au Cirque royal (complet) et le 1er avril à Forest-National. Infos : www.aaronwebsite.com

Vendredi 1 Octobre 2010 - 08:54



Nouveau commentaire :

sur cette page