Connectez-vous S'inscrire

Abus de faiblesse: Christophe Rocancourt comparaîtra le 17 février prochain




Placé en détention provisoire depuis le 20 décembre dernier, à la prison de la Santé à Paris, Christophe Rocancourt va comparaître le 17 février prochain devant le tribunal correctionnel de Paris, pour abus de faiblesse sur la réalisatrice Catherine Breillat.

« L’arnaqueur des stars » est accusé d’avoir soutiré, dans les années 2007-2008, environ 650’000 euros à la cinéaste. Selon les accusations de cette dernière, il aurait profité de son état d’extrême fatigue faisant suite à un accident vasculaire cérébral.

L’accusé a toujours affirmé qu’il s’agissait en réalité d’une « affaire de prêt non remboursé ».

Selon Me Jean-Yves Liénard, la relaxe sera plaidée car l’état de faiblesse devait être démontré dans ce type d’affaire, ce qui, selon lui, n’est pas le cas dans ce dossier.

L’affaire est renvoyée devant la 13e chambre correctionnelle, spécialisée dans les escroqueries, faux et abus de confiance.

Rappelons que son surnom «d’arnaqueur des stars» lui vient de sa condamnation en 2003 aux États-Unis pour y avoir escroqué de nombreuses personnalités hollywoodiennes, ainsi que Michel Polnareff qui vit là-bas.

Mercredi 18 Janvier 2012 - 18:12



Nouveau commentaire :

sur cette page