Connectez-vous S'inscrire

Album Axelle Red - Jardin Secret




On a tous un jardin secret, et c’est souvent là qu’on y cache nos chansons préférées. Comme Axelle Red et son nouvel album, qu’elle a justement appelé ainsi, “Jardin Secret” : 15 nouvelles chansons qu’elle nous dévoile aujourd’hui.

Ce nouvel album - son 5e enregistrement studio depuis “Sans plus attendre” avec “Sensualité” en 1993 - a été composé entre Bruxelles et Tennessee. A Memphis, bien sûr, dans un studio de légende, le Royal Studio de Willie Mitchell, producteur d’Al Green et d’Ann Peebles. Belles voix gospel et soul des années 70, chauffées par des micros à lampe. Pas du R’n’B. Du Rythm & Blues ! Rod Stewart aussi est passé par là pour y enregistrer quelques tubes de son “Atlantic Crossing”. C’était en 1975 et l’endroit n’a pas beaucoup changé depuis : cloisons de bois mal équarries, papier peint fané avec ses posters funky d’époque, du matériel vintage est entassé un peu partout sans précaution particulière, le piano poussé dans un coin, un micro pend du plafond, accroché à une poutre et la lumière rouge “on air” ne s’allume plus depuis longtemps. Nous sommes bien dans un temple de la Soul Music du sud, dans la ville où Martin Luther King aurait pu être assassiné hier…

Mais nous sommes en décembre 2005 et autour d’Axelle, c’est comme la famille : il y a ses musiciens américains, amis de longue date. Tout en douceur et complicité, l’arrangeur et clavier Lester Snell (du label Stax, Isaac Hayes), le batteur Steve Potts (Booker T. & the M.G’s), Michael Toles, guitare, et Jeff Anderson, basse, jouent ensemble. Quelques arrangements de cordes et de cuivres seront faits plus tard. Pour l’instant, on enregistre le groupe live & direct sur un magnéto à bandes, analogue, à l’ancienne. Patrice Cramer, l’ingénieur précis et méticuleux, est derrière la table de mixage et peaufine le son. La chanson s’appelle “Si tu savais”. Axelle l’a écrite pour sa fille ainée Janelle. “…comme tu es spéciale pour moi… tellement fusionnelle que je pourrais même t’étouffer… j’aimerais te voir voler, libre dans le ciel…”. Dans la cabine, elle chante en direct, la voix sûre et les yeux fermés; à la fin de la prise, l’émotion est palpable. Et elle le sera encore, quand quelques mois plus tard, on mixera le titre dans le studio de Cramer à Miami !

Ces nouvelles chansons, Axelle les a d’abord composées au piano chez elle et écrites avec une belle simplicité - ce qui est sans doute la qualité du songwriting et l’art de la pop. Ce sont les choses vraies de sa vie de femme : le besoin de temps pour mieux s’aimer (“Temps pour nous”), l’injustice qui révolte et les rêves d’utopie (“Utopie”), les enfants qui avancent (“Si tu savais”), la sensualité (“Romantique à mort”) ou l’intime (“Papillon”, “Jardin Secret”) et même un charmant clin d’œil à Jeanne Moreau (“Changer ma vie”).

Pendant les séances d’enregistrement, on a parlé des influences, de la grande variété américaine, du compositeur Burt Bacharach, de Carole King, de Carly Simon, de Minnie Ripperton ou d’Aretha, ces autres chanteuses que l’on admire et cette soul, que l’on aime, qu’elle soit noire ou blanche.

Tout ce qu’on entend pousser dans le Jardin Secret d’Axelle Red.

Vendredi 15 Septembre 2006 - 22:30
sur cette page