Connectez-vous S'inscrire

Album de Calvin Harris - I created Disco

Sortie le 4 février 2008




Calvin Harris a inventé le disco. Enfin, disons plutôt qu’il l’a réinventé. Pour cela, nul besoin d’un laboratoire avec machines sophistiquées, tubes à essais, pipettes et flacons en tout genre. Sa chambre d’ado, dans la maison familiale, et un vieil ordinateur Amiga, hérité de son grand frère, lui ont suffi pour réussir ce coup de génie.

A 23 ans à peine, ce grand dadet originaire de Dumfries, petit village d’Ecosse, a été révélé via myspace (sa page compte déjà plus de trois millions d’écoutes). Comme beaucoup d’autres artistes de sa génération certes. Mais aucun de ses prédécesseurs n’est cependant parvenu à dynamiter la pop -au sens propre comme au sens figuré- à sa manière. I created disco est la rencontre improbable entre le punk funk de LCD Sound System et la touche sexy de Prince conjugués à l’efficacité dance floor des Daft Punk. Le résultat ? Une succession de tubes retro-futuristes tout simplement irrésistibles : l’enlevé « Merrymaking at my place », « Colors », dédié aux fluo-girls qui assument leurs hoodies bariolés, ou encore « Acceptable in the 80’s » ritournelle volontairement kitsch mais surtout hautement addictive, clin d’œil à ces années pas si lointaines où l’extravagance était reine. Une époque que le jeune Calvin n’a pas connue mais qu’il ressuscite le temps d’un morceau.

Vous l’aurez compris, I created Disco est sans aucun doute l’album d’electro pop le plus dansant de ce début d’année 2008. Ces chansons parlent autant aux pieds qu’à la tête. Elles rentrent par une oreille pour descendre directement jusque dans vos baskets. Les pop stars Kylie Minogue et Sophie Ellis Bextor ne s’y sont d’ailleurs pas trompées en lui demandant de composer une poignée de morceaux pour leurs albums respectifs. Dernier point à noter sur le CV de notre Ecossais, il a également produit un titre détonnant, « Michael Jackson », pour les Mitchell Brothers, duo hip hop formé par deux mc’s londoniens, petits protégés de Mike Skinner. Et voilà comment, en un claquement de doigt, Calvin Harris a rejoint le club très fermé des producteurs qui comptent en ce moment. Il a même trouvé le temps de créer son propre label dans la foulée, Fly eyes records (traduisez « yeux de mouche », en référence aux lunettes clinquantes qu’il chérit tant et arbore sur la pochette de son disque).

Depuis plusieurs mois, l’Angleterre n’en finit plus de frémir aux rythmes endiablés de ses morceaux, sur les dance floors des clubs comme à la radio. C’est maintenant à nous d’en profiter ! Après une prestation des plus remarquées cet été, à l’occasion du Festival Rock en Seine, Calvin Harris s’apprête maintenant à conquérir la France. Il sera de passage début décembre aux Transmusicales de Rennes, avec son groupe au grand complet. Un concert à ne rater sous aucun prétexte, quelques semaines à peine avant l’arrivée d’I created disco dans les bacs. Attention au raz-de-marée fluo-disco qui va alors déferler !

Vendredi 21 Décembre 2007 - 16:49
sur cette page