Connectez-vous S'inscrire

Album de DJ Coshmar - Concrete or abstract

Sortie le 5 novembre 2007




Hyperactif boulimique, Coshmar entre dans le Hip-Hop avec la fougue du casse-cou. Jeune chien fou du BMX, ce graffeur de la première heure flirte trop souvent avec les fractures du bitume pour poursuivre dans la voie sportive.
Au mitant des années 90, devenu la mascotte des trashers, il transfert ses impulsions de rider Bmx aux platines.
Nourri aux B.O. des vidéos de skate, Bmx et de snowboards et autres k7 de road trips, il taquine le vinyle sous l’influence du Punk-rock et du Hip-Hop, des Fishbones à Public Enemy…

Aussi extrême dans ses pérégrinations de rider que dans son rapport à la musique, il s’attaque au scratch avec la même goinfrerie que son animal fétiche le cochon. Il acquiert ainsi une dextérité telle que les enjeux techniques cèdent vite le pas aux considérations musicales pures.

Excité par la vivacité de la scratch culture, il participe activement de son émulsion.
Dans la foulée de la sortie remarquée de sa seconde mixtape « The Ragga Series » en 2000, Coshmar créé son propre label Compos.it, anime « Cream on air » sur Générations 88.2 FM, et sort « Politically Incorrect », un premier album truffé d’expérimentations et de trouvailles.

Lire la suite...

Ensuite, c’est l’effet boule de neige. Coshmar roule sur un terrain qu’il intensifie jour après jour, avec un penchant exacerbé pour l’entreprise.
Retord à toute idée de renoncement, il créé ou co-produit ce qu’il rêve de voir exister.
Concert turntablist, Hip-Hop, magazine papier accompagné d’un cd Star Wax, émission télé avec Olivier de hiphopsession.com La Streambox, vêtements, label…

Coshmar inscrit sa marque en même temps qu’il compose une musique qui se démarque. Allant toujours plus loin dans son maniement de l’outil-platine, il veille à en repousser les limites.
Motivé par le désir d’électriser les gens sur le dance-floor, il leur offre une mouture éclectique, où l’électronique et l’acoustique se frottent dans un tourbillon d’influences mûrement digérées et recrachées sur des platines instrumentalisées. « Concrete or Abstract », son dernier opus, à venir le 5 novembre 2007 est à l’image du personnage : pointilleux avec l’énergie du psychopathe.

Une pépite en ébullition, irrésistible et incontrôlable… Brute et enthousiaste, 100 % construit depuis des platines vinyles, ou même les parties jouées pour l’occasion par des musiciens acoustiques, ont été réenregistrées, scratchées via une platine et grâce à des vinyles conçues uniquement pour « Concrete or Abstract ».

Mercredi 10 Octobre 2007 - 09:17
sur cette page