Connectez-vous S'inscrire

Album de Jamie Cullum - In the mind of

Sortie le 17 septembre 2007




Jamie Cullum, jazzman reconnu dans le monde entier grâce à la vente de plusieurs millions d’albums nous livre son premier projet de compilation. Un formidable aperçu de la diversité d’une culture musicale d’un jeune prodige. En prime, deux titres inédits de l’artiste qui a su réinventer le genre pour le grand public, un titre original de Jamie Cullum et une reprise du désormais classique “After you’re gone” de Nina Simone. Traversant les différents spectres du jazz, allant de la dance au hip hop, il définit lui-même la compilation de « jazz not jazz ».

Né à Essex, élevé à Wiltshire, Jamie Cullum a toujours été obsédé par tous les genres de musique et ce dès le plus jeune âge, mêlant rock, hip hop, folk, dance, acid jazz, blues. Il découvre le jazz alors qu’il est adolescent, à travers des artistes comme Herbie Hancock, Charles Mingus et Miles Davis, mais s’intéresse aussi aux albums breaks de Steely Dan achetés par son frère Ben (qui co-écrit aujourd’hui bon nombre des projets de Jamie Cullum). Alors qu’il étudie l’anglais au lycée, Jamie s’investit dans la scène musicale anglaise et commence à travailler comme chanteur et pianiste dans tous les lieux qui peuvent l’accueillir- sur des bateaux de croisière, dans les bars, les mariages- développant sa personnalité explosive sur scène, qui captive et enflamme aujourd’hui les publics du monde entier.

Avec plus de 2,5 million d’albums vendus et plus de 100 festivals, stades et concerts par an pour ces 3 dernières années, dont une date mythique devant 75 000 personnes sur le parvis du Blenheim Palace, Jamie Cullum est indubitablement un phénomène du jazz. Reprenant régulièrement une grande quantité d’artistes et de genres en concert, il a sauté sur l’occasion pour exprimer ses influences dans ce second opus de «in the mind of ».

Jamie Cullum continue de redéfinir les contours de la pop et du jazz – et même, tous les genres musicaux – autant sur scène que dans son nouvel album. « Les gens me demandent pourquoi je joue du jazz. C’est parce qu’on peut l’emmener dans tellement d’endroits différents. Vous pouvez embrasser la dance, le rock, la pop, la classique, la funk, tout… Et je touche à tout cela dans ce disque. Cette compilation ressemble au résumé d’un rêve”, confie Cullum, “ou alors un mix que j’aurai pu faire pour un très bon ami ou une très jolie fille”.

Vendredi 24 Août 2007 - 12:26
sur cette page