Connectez-vous S'inscrire

Album de Jaymay - Autumn fallin




Jaymay serait certainement ravie si sa biographie était aussi courte que ça : “Jaymay est une jeune new-yorkaise. Elle est amoureuse des livres et de la musique et elle écrit des chansons éloquentes à propos des choses du cœur, de sa vie à New York et des saisons. Son premier album, ‘Autumn Fallin’ ’, sort chez Delabel.” Ça suffirait certainement pour Jaymay. “Jetez la bio dans la corbeille, dirait-elle. Ecoutez plutôt ‘Autumn Fallin’ ’, tout ce qu’il faut savoir est dedans.”

Une des premières choses qu’on découvre à propos de Jaymay après lui avoir demandé d’écrire sa bio, c’est qu’il y a un tas d’infos qu’elle préfère ne pas mettre dedans. Et il ne s’agit pas de détails salaces ou de choses scandaleuses. Elle ne veut tout simplement pas que sa biographie éloigne l’auditeur de ses chansons. Tout ce qu’il faut savoir est littéralement tatoué dans ses mélodies.

Pas la peine de s’attarder, donc, sur le fait qu’elle a grandi à Long Island, dans une famille de six enfants, et qu’elle y est née, il y a vingt-six ans. Inutile d’insister sur son enfance mouvementée, ses premières gammes sur le piano à queue fatigué de la maison, ses aptitudes pour le violon et ses premières chansons, qu’elle qualifie elle-même de stupides, à propos de son chien. Pas non plus la peine de savoir que son vrai nom est Jamie Kristine Seerman, car tout le monde l’appelle Jaymay.

On peut, par contre, dire un mot de sa passion pour les livres, qui, lorsqu’elle était ado, n’avait d’équivalent que celle qu’elle entretient pour Bob Dylan, car c’est un thème récurrent. Et d’une certaine façon, ces deux passions se rejoignent, aujourd’hui, dans son travail. Jaymay raconte à son tour des histoires formidables, et se sert de mélodies ciselées et efficaces, ainsi que de sa voix, pour en dépeindre les scènes et les images.

Sa passion pour les livres était telle, qu’après le lycée (en Floride, à New York, et même en Italie quelque temps), elle a décidé qu’elle voulait travailler dans l’édition et s’est installée à Manhattan en 2003 dans ce but : “De cette manière, j’aurais pu avoir des livres gratuitement, être près d’eux.” Mais heureusement, ça ne s’est jamais fait. Si elle avait rejoint le monde de l’édition, elle ne se serait certainement jamais retrouvée sur scène, ce soir de 2003 où elle a chanté une demi-chanson avant de réaliser qu’elle était faite pour ça : écrire des chansons et les interpréter.

Puis, elle a donné des concerts, écrit d’autres chansons. Jaymay a même fini par publier un EP de cinq titres, “Sea Green, See Blue”, qui n’est pas passé inaperçu. Catalogué dans la section indé d’iTunes, le EP se vend comme des petits pains. La radio californienne KCRW l’a ensuite joué sur son podcast, Top Tune, et les choses sérieuses ont commencé. De plus en plus de gens se sont mis à acheter ses chansons, des milliers de gens même, et plusieurs labels se sont proposés de les publier. C’est Heavenly qui a gagné. Jaymay en est ravie : “Après tout, c’est ma maison de disques préférée…”.

Depuis, elle a un peu vécu à Londres, donné des tonnes de concerts, tourné avec Cherry Ghost et Bright Eyes. Jaymay a également terminé ce superbe premier album, “Autumn Fallin’ ”, dans lequel elle évoque une histoire d’amour survenue au cours d’un hiver amer, à New York. D’une peine de cœur à l’espoir retrouvé, en technicolor mélodique.

Si quelqu’un connaît une chanson qui évoque mieux l’élan du premier amour que “Gray Or Blue” et “Syncamore Down”, ou son tomber de rideau que “Ill Willed Person” et “You’d Rather Run”, qu’elle n’hésite pas à la faire savoir.

“ ‘Autumn Falling’ ’ est la mort d’une relation et la mort d’un ami” dit Jaymay. La chanson évoque le passage de l’automne à l’hiver, au bout de sept mois d’une vie à New York. Mais il y a également de l’espoir dans ces chansons. Si on considère la première et la dernière comme des serre-livres, on peut lire toute une histoire. Et elle est tellement belle qu’à peine le disque terminé, on a envie de le remettre au début.

Mardi 8 Avril 2008 - 00:20
sur cette page