Connectez-vous S'inscrire

Album de Nick Cave, The Bad Seeds - Dig, Lazarus, dig !




Revenu du projet parallèle Grinderman, sorte d’exutoire qui s’est concrétisé par un album éponyme enregistré avec une formation de poche, Nick Cave retrouve ses Bad Seeds au grand complet et livre ce nouvel opus en forme de pied de nez à la sagesse ambiante. En 2008, le grand escogriffe anglais sait qu’il peut tout se permettre et que personne n’osera l’arrêter.

Enregistré à Richmond et produit par Nick Launay, “Dig, Lazarus, Digg !!!” montre un Nick cave particulièrement remonté (le titre éponyme qui ouvre le disque, et le suivant, annoncent la couleur, sombre) qui ne se calme que rarement (Moonland, Jesus Of The Moon). Toujours enclin à suivre ses humeurs (quitte à s’y perdre), il ose la dérive bruitiste dès Night Of The Lotus Eaters, invente des westerns dans lesquels les cow-boys ne sont pas les héros (Hold On To Yourself)et délaie les illusions qu’il semble avoir perdues à jamais dans un More News From Nowhere final qui se répand pendant plus de sept minutes.

Un salut à Launay dont les expérimentations ne sont pas sans rappeler celles du maître Tony Visconti, et confèrent parfois à ce disque des fausses allures de Scary Monsters.

Mercredi 5 Mars 2008 - 23:31
sur cette page