Connectez-vous S'inscrire

Album de R.E.M. - Accelerate




C’est l’histoire d’un des groupes majeurs du rock qui n’a envie de se reposer sur rien. Ni sur ses lauriers, ni sur l’oreiller. A l’heure où d’autres mettent la pédale douce, REM appuie sur l’accélérateur de particules et publie l’album le plus nerveux de sa carrière, ou presque. Les onze chansons qui composent cette quatorzième livraison de la formation d’Athens (Géorgie) sont plus nerveuses, ramassées, urgentes que jamais. Animés par un feu qui a forcément quelque chose de sacré, Michael Stipe et ses deux partenaires accélèrent effectivement le tempo, font se distordre le son des guitares et cavaler les basses.
Hormis Until The Day Is Done, ballade arpégée comme le trio les affectionne, en souvenir, sans doute, d’heures passées à écouter les Byrds, Hollow Man et ses pauses aménagées, ou la sombre Houston bardée d’accords mineurs, le reste de ce disque produit par Jacknife Lee brûle le bitume (Living Well’s The Best Revenge, Mansized Wreath, Horse To Water) et violente les pendules en réveillant la new wave (Supernatural Superserious, I’m Gonna DJ).

Certes, Mr Richards ou Sing For The Submarine feront dépenser moins de calories, mais l’intention est bien la même dans ce grand déballage d’harmonies filandreuses et d’arrangements menaçants. S’il n’avait pas déjà utilisé le titre, ce nouveau REM pourrait très bien s’intituler Monster.

Jeudi 3 Avril 2008 - 00:40
sur cette page