Connectez-vous S'inscrire

Album de la semaine: No One Is Innocent - Revolution.com


Groupe survolté et authentique, No One Is Innocent est devenu en simplement deux albums l'un des combos les plus influents de la scène rock française. Les verrous entre les genres sautent, les querelles de chapelle laissent la place à une musique explosive dans laquelle les sons comme les messages s'entrechoquent...



No One Is Innocent, conduit par son chanteur charismatique Kemar, revient avec Revolution.com, son troisième album. Kemar, désireux de reprendre les rênes de son groupe, rencontre K-mille, jeune gourou de l'électro underground. Ils se rendent vite compte qu'ils ont plus d'un K en commun et composent pendant 12 mois les nouvelles chansons de Revolution.com. Cette collaboration fait des étincelles. No One prend une direction plus brute que par le passé en mêlant à son rock originel une touche électro-punk.

Au fil des chansons, traversées par l'incroyable variété et la cohésion de ce nouveau No One Is Innocent, on découvre une autre perception des effets de la délocalisation ("Tout laisse croire..."), du boom Internet ("Revolution.com"), de notre inconscient collectif cinématographique ("B.O.") et surtout, on est agrippé par l'efficacité des titres et l'émotion qui s'en dégage ("Où veux-tu que je t'aime ?", "Drive Me"). Et puis, sur ce nouvel album, on trouve aussi le sublime "Où étions-nous ?" sur le 21 Avril, et l'étonnant "US Festival" où Kemar nous donne une représentation des plus réussies de l'invasion théâtrale et ubuesque de l'Irak par les G.I. américains...

Ce troisième album, réalisé par Camille Ballon (K-mille) et Olivier Lude (connu pour son travail avec -M-) est à l'image du groupe : puissant, subtil, surprenant et d'une fraîcheur qui fait instantanément disparaître l'arrière-goût de la reformation ou de la parodie d'un No One première époque.

"Revolution.com" est aussi le titre du premier single. Explosif, brut, riche et mélodieux. À l'image de l'album. No One Is Innocent signe ici son grand retour sur la scène rock française.

Lundi 21 Mars 2005 - 22:13



Nouveau commentaire :

sur cette page