Connectez-vous S'inscrire

Alerte aux drogues "légales" pendant les festivals de l'été




Alerte aux drogues "légales" pendant les festivals de l'été
On l'appelle "Benzo Fury". Un petit nom "sympa" qui se révèle être une vraie drogue. Problème : elle est en vente libre. En ce début de saison des festivals, des drogues échappant à la législation font fureur auprès des jeunes qui peuvent aisément se les procurer sur internet pour un peu moins de 12 euros le cachet. Mais à quel prix pour la santé ?

Un cocktail mortel

Dernière victime en date : un jeune homme décédé le week-end dernier au festival de RockNess (Ecosse) après avoir pris du Benzo Fury, un produit chimique destiné à la recherche. De quoi alerter à nouveau les médecins et la police britanniques qui tiennent à rappeler aux consommateurs les dangers que représentent ces substances, même légales, surtout lorsqu'elles sont associées à une forte consommation d'alcool ou à d'autres drogues.

"Notre conseil est simple : limitez votre consommation d'alcool et ne prenez pas de drogue", a expliqué le docteur Cameron Starkun, consultant auprès du ministère de la santé britannique. "Si vous avez pris des drogues, notamment des "drogues légales", il est très important de ne pas les associer à de l'alcool. Si vous ou l'un de vos amis se sent mal, adressez-vous immédiatement à l'équipe médicale la plus proche."

Le Benzo Fury, un produit chimique destiné à la recherche, est actuellement détourné et utilisé comme drogue dans les festivals de musique

Mêmes effets que l'ecstasy

David Liddell, directeur du Scottish Drugs Forum, a expliqué dans un communiqué : "Benzo Fury est une drogue soi-disant légale -- ou nouvelle drogue psychoactive -- qui semble avoir les mêmes effets que l'Ecstasy [illégal]. Elle figure parmi ces nouveaux produits développés pour contourner l'interdiction de certains composés similaires". "ll s'agit d'une substance récente, on dispose donc de peu d'informations sur ses effets au long cours, d'autant qu'il est difficile de savoir de quoi elle est composée (...)".

Le site spécialisé WebMD donne une liste d'autres drogues, restées légales quelques temps avant d'être interdites dans de nombreux pays, comme la méphédrone, la naphyrone, la BZP, le GBL et les cannabinoïdes synthétiques.

Mardi 19 Juin 2012 - 14:28



Nouveau commentaire :

sur cette page