Connectez-vous S'inscrire

American Gangster - Edition Collector




A New York en 1968, le gangster humaniste Bumpy Johnson, vénéré à Harlem, vient de mourir. Frank Lucas (Denzel Washington), son chauffeur et bras droit, décide de reprendre le flambeau. Afin d’asseoir sa position sur le marché de la drogue, il a l’idée de génie de se rendre à Bangkok pour se lier avec un fournisseur local qui s’engage à lui livrer de l’héroïne pure, introuvable à New York. En peu de temps, Frank a la ville à ses pieds. Son intelligence et sa discrétion le rendent invisible aux yeux de la brigade des stups jusqu’à ce que Richie Roberts (Russell Crowe), policier plus intègre et acharné que les autres, ne découvre le pot aux roses… Si les images sublimes et la virtuosité de la mise en scène portent indéniablement la marque de Ridley Scott, American Gangster est habité par l’esprit de son scénariste, Steven Zaillian (scénariste de La liste de Schindler, Gangs Of New York, The Falcon And The Snowman et réalisateur des Fous du roi). Zaillian a écrit le scénario après avoir passé de longues heures en compagnie des vrais Frank Lucas et Richie Roberts. La conjugaison de leurs deux points de vue lui a permis de ressusciter le mythe du gangster et de reconstituer une page de l’histoire policière américaine, gravement entachée par la corruption. A la croisée du Parrain et de French Connection, le film, épique et captivant, profite des présences solides de Denzel Washington (tout charisme dehors) et Russell Crowe, et d’une pléiade d’acteurs triés sur le volet, dont un Josh Brolin particulièrement excellent. Mention spéciale à la bande-son, truffée de tubes d’époque. American Gangster a obtenu deux nominations aux Oscars 2008, pour la direction artistique et le second rôle féminin (pour Ruby Dee, interprète de la mère de Frank Lucas).

Interactivité : 5/5
Comme sur l’édition simple, on a ici le choix entre la version cinéma et la version longue (augmentée de 18 minutes, avec une fin alternative, plus optimiste). Outre le commentaire audio de Ridley Scott (ici accompagné de Steven Zaillian), les suppléments de l’édition Collector feront le bonheur des fans. En effet, les vrais Richie Roberts et Frank Lucas (le premier est le parrain du fils du second) se remémorent les événements dans un making-of complet et passionnant, qui retrace également tout le processus de création du film, complexe. Des reportages sur la relecture du script (trésor pour les cinéphiles) ou le tournage de la descente dans le labo de Frank sont également captivants. En exclusivité, l’édition Fnac offre un portfolio de dix photos de plateau du film.

Vendredi 15 Août 2008 - 23:19
sur cette page