Connectez-vous S'inscrire

André Manoukian - Melanchology


« Mélanchology … Longtemps, André Manoukian n’a entendu dans la mélancolie que la complainte et le pathos. Il lui fallait gratter le vernis pour voir les éclats d’âme de ce mode typique, à la fois majeur et mineur, qui irrigue tout le chant du terroir arménien..



André Manoukian - Melanchology
En 2008, un premier essai, intitulé Inkala, ose le mariage entre le jazz avec lequel il a grandi et les mélodies améniennes qui l’ont bercé. Mais c’est surtout en allant sur place la même année, en Arménie, qu’il recouvre vraiment la mémoire de ses origines, qu’il se redécouvre tel qu’en lui-même. A Kind Of Mélancholie, c’est cela qu’exprime cette Mélanchology, une étude toute personnelle en douze thèmes.

Pour incarner ces mélodies, tour à tour songeuses puis joyeuses, danses obsédantes ou ballades entêtantes, toujours ciselées au plus près, André Manoukian a choisi des partenaires au diapason, des équipiers prêts à s’inscrire dans une aventure au long cours, afin de bâtir un groupe et un son au fil des concerts.

Déjà présent sur le précédent album, Christophe Walemme demeure le pilier, capable de poser sa pâte sonore comme sa délicate introduction à l’archet sur le thème-titre ; le batteurStéphane Huchard remplace Laurent Robin, apportant une touche plus percussive à l’image du cajon argentin qui lui sert de grosse caisse, du zarb iranien qui lui sied à merveille et cette ouverture vers l’Orient se cristallise encore plus autour du saxophoniste Hervé Gourdikian.

08 Noah Was Here by Pascalbod

En invité la chanteuse albanaise Elina Duni et le trompettiste Ibrahim Maalouf. Quant à André Manoukian, plus soliste que précédemment, il se met cette fois au Fender Rhodes, reconnaît volontiers avoir repris « sérieusement » le piano et de citer en toute humilité quelques esthètes du clavier plus ou moins tempéré qui l’ont aidé à cheminer sur le sentier d’un jazz décalé des ornières : le vertigineux Brad Mehldau, le fiévreux Danilo Pérez, le prodigieux Tigran Hamasyan, mais surtout Esbjorn Svensson pour Hervé Gourdikiana science du son et Bill Evans pour les climats ouverts…

Album « Mélanchology » sortie le 31/10/11

Jeudi 20 Octobre 2011 - 01:43



Nouveau commentaire :

sur cette page