Connectez-vous S'inscrire

Angélique reçoit son écharpe de Miss Ronde




Elle l’a… enfin presque. Hier, Angélique Alves a reçu à Paris son écharpe de miss ronde France 2010. Celle de première dauphine de miss ronde univers attendra encore un peu. La faute à une petite erreur d’impression. Qu’importe, pour cette jolie serveuse de Saint-Maur, tout en sourire, l’important est ailleurs.

« C’est une belle revanche, avoue la jeune femme de 23 ans.
Après beaucoup de moqueries, c’est un joli clin d’œil. » Aujourd’hui complètement épanouie, Angélique n’a pas toujours assumé ses 87 kg pour 1,65 m. « Jusqu’à 16 ans, la vie n’était pas facile. A l’école, j’avais le droit à la méchanceté des enfants avec les traditionnelles grosse vache ou boulette. A l’adolescence, c’était plutôt faut que tu maigrisses. »

Le déclic viendra d’une rencontre avec un photographe dans un bar de Maisons-Alfort. « Il m’a proposé de poser pour lui. Sur les clichés, je me suis vue autrement. Je me trouvais jolie. » De ce titre de première dauphine de miss ronde univers 2010, obtenu le 6 mai, la charmante brune aux yeux marron espère quelques retombées. « J’aimerais bien devenir une ambassadrice pour les femmes rondes. Les aider à accepter leurs surplus ou même leur donner des conseils vestimentaires. Il y a dix ans, les rondes avaient le choix entre le sac à patates et le jogging. Aujourd’hui, elles peuvent être glamour et féminines. » Un rêve pour le moment encore lointain. « Mon titre n’a pas créé de buzz en France, contrairement à miss ronde univers, une Suissesse, qui a fait le tour des télévisions et des radios dans son pays. Ici, les gens ont peur, ils ne veulent pas voir de femmes rondes. Certains ironisent même en demandant Pourquoi pas un concours d’obésité ou d’anorexie? » Un manque de reconnaissance que Yasmina Morina, miss ronde univers 2010, présente hier à Paris, n’explique pas.

« Ce concours existe depuis quinze ans sur Internet, il a réuni 170 participantes venues de France, Suisse, Belgique mais aussi des Etats-Unis et beaucoup d’Amérique latine, énumère la mère de famille de 33 ans. Angélique mérite cette reconnaissance. Je pense même qu’elle aurait dû gagner… » Troisième d’une fratrie de quatre enfants, fiancée depuis quatre ans, la première dauphine de miss ronde univers 2010 espère aussi populariser le concours. « C’est un projet qui me tient à cœur, les tabous sont en train de tomber, il faut continuer… »

Lundi 24 Mai 2010 - 14:23



Nouveau commentaire :

sur cette page