Connectez-vous S'inscrire

Anggun - Luminescence (Edition Spéciale)




Anggun Cipta Sasmi est née le 29 avril 1974 à Jakarta, capitale de l'Indonésie, mais c'est dans la ville de Yogyakarta, capitale artistique de l'archipel, qu'elle grandit. Par sa mère, elle est issue de la noblesse javanaise. Son père, Darto Singo, est chanteur, compositeur et un producteur actif dans le show business indonésien. Il prend donc en charge la carrière de sa fille qui, dès l'enfance est lancée sur la voix du succès. A 7 ans, elle enregistre un disque pour enfants. Puis en 1986, à 12 ans, sort un album très rock, "Dunia Aku Punya", produit par un des plus influents producteurs indonésiens, Ian Antono. Assez vite, Anggun devient une énorme vedette en Asie du sud-est. On la surnomme Lady Rock. En 91, elle remporte le prix de l'Artiste indonésienne la plus populaire. Jeune star, elle aligne quatre autres disques en quatre ans ("Tua Tua Keladi" en 90, "Anak Putih Abu Abu" en 91, "Noc Turno" en 92 et "Anggun C.Sasmi…Lah!" en 93). Elle se forge également une solide expérience de la scène au cours de nombreuses tournées dans la région qui la mènent parfois dans des stades de 80.000 places!

Lors d'une tournée à Bornéo, elle rencontre un jeune ingénieur français. Ils se retrouvent quelques temps plus tard à Singapour et décident de se marier en dépit des réticences de la famille d'Anggun. En plein succès, la jeune femme décide de quitter l'Indonésie pour tenter sa chance en Europe. En 94, le couple s'installe à Londres. Mais c'est finalement à Paris qu'ils se fixent l'année suivante.

Nouvelle carrière

En France, Anggun est une inconnue. De plus elle parle à peine le français, qu'elle ne commence à apprendre que vers 96 en prenant des cours à l'Alliance française. Suite à sa rencontre avec le musicien et producteur Erick Benzi, elle se lance dans un nouveau parcours musical fort éloigné de son répertoire rock. Benzi, qui a déjà travaillé pour Hallyday, Céline Dion ou Jean-Jacques Goldman, commence à écrire un album avec Anggun. C'est une réussite commerciale immédiate.

Mais cet album est en fait sorti trois fois. Une fois en 97, "Anggun", sous l'étiquette Sony Japan avec 19 chansons dont trois en français. Puis en France, "Au nom de la lune" (Sony France) en 98 avec 16 chansons dont 15 en français. Enfin en 99, Sony US lance l'album sous le nom de "Snow on the Sahara" avec seulement 11 titres, tous en anglais.

Le succès vient du titre "La neige au Sahara" qui se retrouve classé dans de nombreux charts européens. En France, c'est un des tubes de l'été 97. L'album, sorti en 98, est vite disque d'or en France (100.000) avant de finalement atteindre les 150.000. Enfin, en Italie, c'est le double platine (600.000 exemplaires). Mais c'est également un immense succès à travers le monde. Sorti dans 33 pays en tout, il atteindre le chiffre d'un million de ventes en Indonésie et 100.000 en Malaisie.

Aux USA, la jeune femme connaît également un parcours unique puisqu'elle est invitée sur le Festival Lilith Fair en 98, uniquement composé d'artistes féminines. Elle a les honneurs du magazine Rolling Stones, du Billboard et d'émissions de télévision tel le fameux Rosie O'Donnell Show. En 99, la chanson "Snow on the Sahara" est utilisée par la marque de montres suisses Swatch pour sa campagne internationale de promotion.

Nouveau disque

Depuis qu'Anggun est en France, on a pu voir son nom accolé à diverses causes humanitaires : Les Restaurants du cœur en 99, les Voix de l'espoir en 2000. Chanteuse indonésienne à la notoriété internationale, elle est cependant parfaitement intégrée au paysage musical français. La chanteuse n'aime d'ailleurs pas trop être assimilée à la world music comme c'est souvent le cas aux Etats-Unis par exemple.

A l'automne 2000, en septembre, sort le deuxième album français de la chanteuse, "Désirs contraires", toujours réalisé par Erick Benzi. Anggun est l'auteur de tous les textes en anglais. Simultanément, le CD sort dans 15 pays dont en Asie sous le nom de "Chrysalis" en septembre : Singapour, la Malaisie, les Philippines, Taïwan ou le Japon. A cette occasion, Anggun se prépare à donner son premier concert en France le 1er février 2001 au Bataclan. Star de la scène en Indonésie, elle n'avait curieusement donné presque aucun concert en France depuis son arrivée.

Quelques mois après sa sortie, l'album Désirs contraires" cartonne de l'Italie (disque d'or) à l'Indonésie (platine) tout en faisant des scores plus légers en France.

Fin 2000, la chanteuse est invitée par le Vatican pour le grand concert de Noël aux côtés de Bryan Adams. Puis au printemps 2001, elle effectue une large tournée en Asie qui se termine le 30 avril au Théâtre Kallang de Singapour.

Anggun est aussi appelée à collaborer avec de nombreux autres artistes : Dj Cam pour un titre "Soulshine" (2001), le chanteur italien Piero Pelu pour le "Amore immaginato" ou Serge Lama pour son album de duo "Plurielles".

Elle participe aussi en 2001 à la bande originale de "Anja & Viktor" puis en 2002 à celle de "Open Hearts", deux films scandinaves produits par Dogma Films.

En 2004, elle reçoit la médaille de Chevalier des Arts et des Lettres du Ministre français de la culture, Jean-Jacques Aillagon. Elle devient également porte-parole de l'Organisation des Nations Unies dans le cadre de programmes destinés à lutter contre le sous-développement.

Très femme

Anggun reprend le chemin des studios et sort en février 2005, un simple intitulé "Être une femme" qui précède la sortie de l'album "Luminescence". Un album qui rassemble de prestigieuses signatures comme Tété, Lionel Florence ou Jean Fauque.

Dimanche 24 Septembre 2006 - 21:08
sur cette page