Connectez-vous S'inscrire

Annecy 2012, avant-premières en ouverture


Une cérémonie d'ouverture prestigieuse : Le Magasin des suicides, dernier film de Patrice Leconte présenté en avant-première et Paperman, dernier court métrage Disney en avant-première mondiale .



Annecy 2012, avant-premières en ouverture
Vous avez raté votre vie ? Réussissez votre mort ! Imaginez une ville où les gens n’ont plus goût à rien, au point que la boutique la plus florissante est celle où l’on vend poisons et cordes pour se pendre. Mais la patronne vient d’accoucher d’un enfant qui est la joie de vivre incarnée…

Tel est le synopsis du film Le Magasin des suicides qui sera projeté lors de la cérémonie d’ouverture du Festival international du film d’animation d’Annecy, le lundi 4 juin.

Présenté en Work in Progress lors de l’édition 2010 du Festival, Patrice Leconte, son réalisateur, et Gilles Podesta, son producteur, nous font l’honneur de revenir nous offrir en avant-première la version achevée de leur projet. Le célèbre réalisateur relève, avec ce premier film d’animation en 2D relief, un véritable défi artistique et technique.

Cette adaptation cinématographique du best-seller de Jean Teulé met en scène, sous la forme d’une comédie musicale d’animation, la vie d’une famille prospérant grâce au business de matériel utilisé pour le suicide. Mais cette vie confortable centrée sur ce commerce mortuaire est bouleversée par la naissance du petit dernier, souriant et plein de vie. Une malédiction ?

Patrice Leconte : rappelons que ce passionné de cinéma s’est également intéressé à la bande dessinée et a collaboré au journal Pilote en tant qu’auteur/dessinateur grâce à Marcel Gotlib et René Goscinny, entre1970 et 1975.

Le film d’ouverture sera précédé d’un court métrage en avant-première mondiale : Paperman de Disney. Pour sa première réalisation, Paperman, John Kahrs utilise un procédé avant-gardiste mêlant de manière parfaitement homogène différentes techniques d’animation, numériques et manuelles.

Ce faisant, il donne à l’animation une toute nouvelle orientation.

Se caractérisant par un style minimaliste en noir et blanc, le court métrage raconte l’histoire d’un jeune homme solitaire vivant à New York dans les années 50, et dont le destin prend un tour inattendu alors qu’il croise par hasard une femme magnifique sur son trajet quotidien. Convaincu qu’il s’agit de la femme de sa vie et qu’il ne la reverra jamais, il bénéficie malgré tout d’une seconde chance : là-bas, à la fenêtre du gratte-ciel situé juste en face de son bureau, de l’autre côté de l’avenue, c’est bien elle qu’il aperçoit ! N’écoutant que son coeur, il se sert de son imagination et d’un tas de papiers pour essayer d’attirer son attention. Mais ses efforts ne suffisent pas à contrer le sort que les Parques lui ont réservé.

Créé par une petite équipe innovante de Walt Disney Animation Studios, Paperman entraîne l’animation dans une direction aussi nouvelle qu’excitante !

Mercredi 25 Avril 2012 - 20:41



Nouveau commentaire :

sur cette page