Connectez-vous S'inscrire

Anthony Joseph - Bird Head Son

Sortie le 13 janvier 2009




Avec son nouvel album, Anthony Joseph revient sur sa terre d’origine de Trinidad. Bird Head Son, c’était son surnom avant que le maître de l’Afrobeat ne quitte le soleil pour les banlieues grises et bétonnées de Londres. Dans les années 70, le chanteur-écrivain s’imprègne de la culture noire dans sa grande diversité. Le lent et riche processus de créolisation musicale peut commencer.

Avec à ses côtés le Spasm Band, Anthony Joseph déroule son flow luxuriant. Basse, percus et cuivres au garde à vous d’une musique frémissante qui vous emporte. Et de convoquer le fantôme de James Brown en une longue procession jazz-funk, pour résumer, comme il le dit lui-même : « la bande-son d’un territoire où toutes les diasporas noires se retrouvent ensemble. L’Afrique, les Amériques et les Caraïbes en un son ». L’union du saxophone et du bambou, sur une langoureuse danse interculturelle. Keziah Jones joue l’invité de marque, mêlant son blufunk, apportant une sensualité supplémentaire - s’il en était besoin – au groove du Bird Head Son. Longues plages psalmodiées (Anthony Joseph est avant tout un poète), rock des années 70 (Bird Head Son, aux croisées d’Hendrix et Miles Davis), mêlant les structures étirées du jazz, un certain côté expérimental, et la chaleur des percussions caribéennes jusqu’à l’extase, spasme ultime...

Lundi 8 Décembre 2008 - 18:34



Nouveau commentaire :

sur cette page