Connectez-vous S'inscrire

Assaut israélien : les Français sur le chemin du retour




Assaut israélien : les Français sur le chemin du retour
C'est la fin de leur cauchemar. Environ 500 étrangers -sur 682-, dont neuf Français, qui étaient toujours détenus en Israël, sont sortis de prison ce mercredi en début d'après midi en vue de leur rapatriement.

"Plus un seul des détenus n'est actuellement en prison", a déclaré un porte-parole de l'administration pénitentiaire israélienne. De son côté, la porte-parole des services d'immigration a précisé que "404 passagers de la flottille attendent le départ à l'aéroport Ben Gourion (à Tel-Aviv) et 102 sont en route vers l'aéroport pour être rapatriés". A priori, le groupe de Français devrait reprendre un avion d'ici jeudi matin au plus tard. Un autre Français, Youssef Benderbar, avait quant à lui été expulsé, à sa demande, dès mardi.

"Israël continuera à défendre ses citoyens"

Toutefois, en dehors de cette décision de relâcher les ressortissants étrangers, Israël semble rester ferme. Le gouvernement israélien a rejeté mardi soir les protestations internationales provoquées par le raid de sa marine et réaffirmé sa volonté de maintenir le blocus de Gaza. "Le cabinet a établi que la restriction du trafic maritime vers Gaza, (un territoire) dirigé par l'organisation terroriste Hamas, constitue clairement un acte d'autodéfense", a indiqué le gouvernement après une réunion du cabinet de sécurité restreint autour du Premier ministre Benjamin Netanyahu. "Ce fut le cas avec l'opération de l'armée israélienne contre la provocation violente en mer", a-t-il ajouté dans un communiqué.

Le gouvernement "regrette le fait qu'il y ait eu des morts dans cet incident, mais fait porter toute la responsabilité par ceux qui ont entrepris des actions violentes qui ont manifestement mis en danger la vie de soldats israéliens", a ajouté le gouvernement. "Israël continuera à défendre ses citoyens contre la base terroriste du Hamas", a-t-il conclu en faisant référence à Gaza.

Mercredi 2 Juin 2010 - 18:04



Nouveau commentaire :

sur cette page