Connectez-vous S'inscrire

Bad Lieutenant Test Express Blu-ray




Bad Lieutenant est le remake du film du même nom (signé Abel Ferrara). Dans cette nouvelle version de Werner Herzog, Nicolas Cage incarne le flic halluciné qui s'apprête à vivre un voyage au bout de la nuit. Le récit de ses aventures est dans la suite ...




LE FILM 3/5



Le résultat ressemble à une espèce d'odyssée intérieure : des âmes démoniaques dansent sur du blues, des gunfights sont alimentés par de la musique cajun et le point de vue subjectif d'un iguane. Comme si on était en lévitation. Plus tard, au détour d'une scène, on retrouve Michael Shannon qui annonce son personnage dans My son, my son, what have ye done ?, le film que Herzog a tourné juste après. D'ailleurs, Bad Lieutenant et My son, my son, what have ye done ? racontent la même dérive baroque et hallucinée, brouillant la frontière entre réalité et fiction. A chaque fois, c'est une première pour Herzog (le polar pour le premier, l'horreur pour My son, my son, what have ye done ?) et une possibilité pour lui de court-circuiter les codes Hollywoodiens en imposant un ton, une atmosphère, une revanche. Ce jeu de massacre gratuit qui vise tout le monde peut distraire.

Lire la critique complète de Bad Lieutenant : Escale à la Nouvelle-Orléans.



Romain LE VERN



LE BLU-RAY 4/5



L'image de Bad Lieutenant encodée en MPEG 4/AVC dispose d'une bonne tenue générale. L'atmosphère lourde de la Nouvelle Orléans transparait bien à l'écran. On notera un grain assez sensible sur les arrières-plans, une volonté vraisemblablement liée aux conditions de tournages, ainsi qu'une photographie générale parfois bien sombre. Il ne s'agit pas d'un Blu-ray de test, mais l'apport de la haute-définition est sensible sur les plans moyens et les gros-plans qui restituent avec précision le physique des acteurs. L'image est globalement agréable.

Au niveau du son, nous retrouvons deux pistes en DTS-HD Master Audio. Si la piste française est plutôt honnête et ne dépareille pas sur le plan purement technique, on ne saurait trop vous conseiller de basculer sur la version anglaise. Cette dernière laisse tout le soin aux acteurs d'exprimer leurs folies. Il s'agit de l'un des points fondamentaux du film, et il serait dommage d'y perdre. Quoiqu'il en soit nos oreilles se délecteront d'une ambiance finalement assez simple laissant finement s'exprimer l'étrange composition musicale et les empreintes sonores de la Nouvelle Orléans.

Peu de suppléments mais la qualité est au rendez-vous. L'essentiel s'articule autour d'un making of au quotidien du tournage et d'une interview de Werner Herzog. Le making of propose une plongée jour après jour sur les différents décors du film. On y apprend plein de petites choses avec l'imitation de Werner Herzog par Nicolas Cage, le point de vue du cinéaste sur son film. Tout semble avoir été tourné dans une humeur joviale et le réalisateur revient sur son envie de ne pas faire un film mainstream. Ces thèmes sont développés dans l'interview, autre module de ce Blu-ray, et c'est un plaisir d'y retrouver le génial créateur.

Mardi 24 Août 2010 - 12:11



Nouveau commentaire :

sur cette page