Connectez-vous S'inscrire

Bande Originale du film POLISSE

sortie digitale le 03 octobre et sortie physique le 17 octobre




Bande Originale du film POLISSE
Il ne devait pas y avoir de musique sur POLISSE, ou très peu. Tout juste sur deux ou trois séquences. Il fallait laisser la place aux images. Puis il y a eu la rencontre entre Maïwenn et Stephen Warkeck (Oscarisé avec Shakespeare In Love, couronné avec Billy Elliot).

Au commencement une seule musique : FRED, toute en pureté et en tension uniquement interprétée au piano. Ce thème peu à peu s’impose au film et lui colle à la peau, comme par entêtement. FRED devient BEBE IRIS, puis LE GYMNASE puis LA FIN. Le thème s'arrange des programmations nappées de Kirsty Whalley. Et la musique s'élève : LES ROUMAINS, KIDNAPPING, SUSPENS, etc…

Des accents de musiques orientales apparaissent et s'imposent eux aussi comme une nécessité au film. LE DEJEUNER DE FAMILLE aurait pu se dérouler à Oran mais se passe RUE DU FAUBOURG SAINT DENIS. Le TEMPS QUI PASSE ou encore LE CADEAU pourraient illustrer les comtes des Mille et Une nuit. Marimba, guitare, violoncelle et flûte viennent gonfler les thèmes. Le travail est
chirurgical. Il ne devait pas y avoir de musique dans POLISSE, ou très peu ?

Dans la nef de Air Studio à Londres, les musiciens se regardent et s'écoutent. Ils inventent, créent de la matière. On sort le Oud, on sait que ça n'ira pas pour le film. Mais on le garde. Nous faisions une musique de film, nous travaillons à présent un album. Il ne fallait pas perdre les subtilités de cette création. On allonge les titres et on crée des versions alternatives qui ne seront pas utilisées dans le film. Il ne devait pas y avoir de musique sur POLISSE, ou très peu.

Les titres synchronisés dans le film viennent enrichir la musique originale. On y trouve une reprise inédite du hit STAND ON THE WORLD de Joubert Singers interprété par Keedz. La séquence de boîte de nuit que le titre illustre étant une des scènes phares du film.

N'oublions pas non plus la présence du désormais titre culte de Breakbot featuring Irfane, de l'écurie Ed Banger: BABY I'M YOURS. Lui aussi prend toute sa place dans ce moment tragique du film où des enfants sont enlevés à leurs parents.

Pour faire de ce disque un objet incontournable, nous rappellerons que les trois affiches réalisées par Jean-Baptiste Mondino figurent dans le livret.

Mardi 20 Septembre 2011 - 20:38



Nouveau commentaire :

sur cette page