Connectez-vous S'inscrire

Bantunani, une écriture cinématographique et personnelle




Bantunani, une écriture cinématographique et personnelle
Deux années intenses de recherche musicale dans les prestigieux studios Davout permettent à Michel et ses acolytes de revenir sur le devant de la scène pour proposer une version très pop de leur afrogroove.

Ce nouvel opus, Acousticfear, savamment orchestré et théâtralisé replace ce groove fusion et nomade au coeur d'un récit philosophique où gimmics et mélodies efficaces nous invitent à repenser notre espace acoustique à l?heure du crépuscule de nos idoles. Par acousticfear,il faut entendre une tentative de réconciliation de la musique et de la pensée, le désir de se créer un espace sain dans un monde cacophonique. Cet album, cinématographique, propose un concept esthétique inédit où le visuel se dessine par la musique.

On appréciera l'audace et cette insatiable volonté de dépasser les standards, un certaine contemporaine monotonie.

Découvrez les singles : Mapworld, Rumbaisdead et Unplugme :

Premier single extrait de l'album, Mapworld révèle une nouvelle face de Bantunani qui dévoile enfin son héritage rock et narratif de la musique. Le groove est mélancolique et mûre, la voix du narrateur est touchante. On rentre volontier dans cet album concept par le récit d'un personnage sombre qui cotoie un blues nostalgique sans ne jamais céder à l'errance urbaine, il nous décrit sa vision d'une vie faite de souffrance et de résignation où le système a détruit sa révolte.



Ce titre est sans contexte, une des plus grande réussite d'un album riche et prolifique en sonorité. Michel nous propose un son jazz aux frontières du ska et du reggae naissant pour décrire la volonté d'un retour aux sources, un besoinde retrouver les fondamentaux de l'existence pour fuir ce délire du tout connecté. La qualité du refrain à l'interprétation font de morceau un instant vintage particulier.


Vendredi 27 Avril 2012 - 21:34



Nouveau commentaire :

sur cette page