Connectez-vous S'inscrire

Ben Mazue - Strictly Confidential


Chanson, Soul, Hip Hop : voici s’il faut le définir, le crédo de Ben Mazué, auteur, compositeur et interprète. L’univers urbain dans lequel il a baigné a emprunt ses textes et le hip-hop a ouvert une voix d’écriture que Ben a cultivé.



Ben Mazue - Strictly Confidential
hanson, Soul, Hip Hop voici s’il faut le définir, le crédo de Ben Mazué. Auteur, compositeur et interprète, Ben a grandi en Provence. Son père, fan de soul, l’élève au son de Marvin Gaye, Aretha Franklin et Otis Redding sa mère lui parle des Etats-Unis, où elle vécut un temps, mais surtout ils lui font voir le monde, Madagascar pays d'origine son père, La Réunion, l’Amérique puis l’Afrique et notamment la Tanzanie, et le Kénya. Il est âgé de 10 ans quand tout ce petit monde vient vivre à Paris.

L’univers dans lequel il a baigné et son fort penchant pour le rap US ont emprunt ses textes et son style: un flow rapide, sautillant, frais, loin des barrières dans lesquelles se confinent les chapelles habituelles de la chanson française.

Le hip-hop a ouvert une voie d’écriture que Ben a cultivée. En Français, la plupart du temps, à l’instar d’un Oxmo, ou d’une Pauline Croze, qu’il affectionne, et avec la foi d’un Speech (Arrested Developement) qu’il admire.

Aujourd’hui Lauréat du FAIR 2010, après le prix Paris Jeunes Talents en juin 2008, Ben Mazué a été repéré lors du Festival Jacques Brel de Vesoul en 2006 où il remporte le Prix SACEM des découvertes du festival.

Il faut dire ici que c’est sur scène que Ben va faire mûrir son projet et qu’il y fait preuve d’une impressionnante générosité : il va chercher le public, l'embarque, et chaque concert se solde en partage.

Parce que pour lui, c’est ainsi que la musique doit être, partagée.

C’est accompagné de son guitariste, Clément Simounet, que Ben s’est produit en 1ère partie d'Anis à la Cigale et aussi d'Oxmo Puccino, Tété, Asa, ou encore Pep’s et dans divers festivals comme le Festival Paroles et Musiques à Saint Etienne, le Festi'Val de Marne, Solidays… sans oublier le Chantier des Francos de La Rochelle qui lui apporte son soutien en lui proposant deux résidences et en l'invitant à jouer aux Francofolies 2009.

Au rang des belles rencontres artistiques, on citera sa collaboration avec Tom Frager, à qui il écrit je suis pas vraiment jaloux un des titres du premier album de Tom, pour qui il vient également d’adapter en français le single « Give me that love ».

En cette rentrée 2010, pour prolonger l'échange, Ben propose un EP en CD, destiné dans un premier temps au public des scènes et aussi disponible en digital.

Un disque aux couleurs de bitume et de soleil, réalisé avec Clément Simounet, Régis Ceccarelli (Abd Al Malik) et Jean-Pierre Sluys (Anis), un travail de studio qu'il est enfin heureux de défendre, après ces deux années de scène.

Tout au long de ces 7 titres, dont 5 enregistrés en studio et 2 en live, Ben pose les bases de son style, évoque les amitiés indéfectibles (Quand je vous vois), les amours sensibles (Tout recommencer) d’un jeune homme de 28 ans bien de son temps et propose une chanson décomplexée. On y retrouve ses influences américaines bien sûr, comme dans la bien-nommée Obama, sa chanson « cliché », comme il le souligne avec malice lors de ses concerts, ou dans sa déclaration d’amour pour le hip hop qu’il soit East ou West Coast, dans le très drôle Confession d’un rap addict, mais il sait aussi dévoiler des accents touchants sur L’homme modeste, cet ami qui traverse la vie sans se plaindre, et se fait enjôleur avec le très sensuel T’es trop près.

L’année 2010 s’annonce d’ores et déjà pleine de promesses : celle d’une nouvelle année de scène qui commencera le 30 janvier aux 3 Baudets et l’emmènera partout en France ce printemps, avec en ligne de mire le premier album prévu pour la fin de l’année.

Jeudi 14 Janvier 2010 - 22:44



Nouveau commentaire :

sur cette page