Connectez-vous S'inscrire

Best of Bowie




C’était plus fort que lui : bien avant les chaînes musicales du câble et la prolifération d’Internet, David Bowie savait que l’image jouerait un rôle prépondérant. Même et surtout dans la carrière des chanteurs. C’est la raison pour laquelle cet artiste complet qui n’a pas hésité à faire l’acteur (sur scène, via ses personnages inventés, au cinéma et au théâtre) a toujours mis ses tubes en images, tournant dans une cinquantaine de clips vidéo presque tous réunis ici. Ceux signés Mick Rock, tendance glam (Space Oddity, The Jean Genie, Life On Mars?), les coûteux, dirigés par David Mallet (Boys Keep Swinging, DJ), les historiques (Ashes To Ashes, affaire de clown et de bulldozer, Wild Is The Wind avec Tony Visconti à la basse, China Girl, beau comme tout mais censuré pour cause de fesses), les inspirés filmés (Loving The Alien de Julian Temple, Never Let Me Down de Jean-Baptiste Mondino) sont rangés par ordre chronologique et précèdent les plus récents (Jump They Say de Mark Romanek, The Heart’s Filthy Lessons (Samuel Bayer) et Little Wonder dirigé par la talentueuse Floria Sigismondi).

En plus de ces mises en vitrine de chansons bien connues pour la plupart, Best Of Bowie en DVD propose des séquences live provenant de l’émission anglaise Old Grey Whistle Test, tournées en 1972 (Oh! You Pretty Things, Queen Bitch), Starman filmé à Top Of The Pops la même année, une version live de Young Americans sur le plateau du Dick Cavett Show et des enregistrements de concerts (Let’s Dance, Cat People).
Décidément pour Bowie, 2002 est vraiment l’année du grand retour. De flamme.

Vendredi 12 Décembre 2008 - 13:48



Nouveau commentaire :

sur cette page