Connectez-vous S'inscrire

Booba: promo, provo et insultes à gogo




Rien de tel que la provo pour assurer sa promo! Le rappeur Booba en a fait son credo et Voici lui donne un coup de main sous la forme d’une interview de deux pages. On n’y lit pas que des âneries . Ainsi à propos du concert des Enfoirés: “vu de l’extérieur, on dirait une chorale quasi sectaire qui se fait de la promo sur le malheur des autres”. Mais très vite, cela se gâte. Par exemple quand le rappeur parle de fric. Il adore ça, le fric, de même que “les belles voitures, les belles femmes et les beaux bijoux” (pour lui tout cela se vaut). Et quand il évoque Nicolas Sarkozy voici ce que cela donne: “Economiquement il ne prend pas que des mauvaises décisions, mais il est petit et bien trop nerveux”. Du coup on se demande bien pourquoi il reproche à Rama Yade, traitée de “collabo” d’avoir travaillé pour le chef de l’Etat. Passons sur la logique de Booba et sur ses failles. Passons aussi sur les grossièretés qu’il éructe dans une de ses chansons à propos de la même Rama Yade.

Pour le reste Booba tire sur Harry Roselmack qui “est à TF1 ce que Ben Laden est à la CIA” (comprenne qui pourra) et sur Florent Pagny qui “n’aime pas les Arabes”. Quelques phrases encore pour faire bonne mesure: “En France il n y’a que les lobbies juif et homosexuel qui savent se faire entendre. Si tu lâches un propos antisémite ou homophobe, ils ne te loupent pas (…) Guerlain peut insulter les Noirs et Florent Pagny déclarer qu’il ne veut pas que son fils parle rebeu sans que rien en se passe.” Faux, Monsieur le rappeur! On se souvient du scandale provoqué par ces deux affaires. Mais Booba n’est pas homme à s’embarrasser de faits.

Lundi 3 Janvier 2011 - 14:28



Nouveau commentaire :

sur cette page