Connectez-vous S'inscrire

Borat

Leçons culturelles sur l'Amérique au profit glorieuse nation Kazakhstan


Sortie au cinéma le 15 novembre 2006



Borat, reporter kazakh, est envoyé aux Etats-Unis par la télévision de son pays pour y tourner un reportage sur le mode de vie de cette nation vénérée comme un modèle. Au cours de son périple, il rencontre de vraies personnes dans des situations authentiques, avec les conséquences les plus incroyables. Son comportement à contre-courant provoque les réactions les plus diverses, et révèle les préjugés et les dessous de la société américaine. Aucun sujet n'échappera à sa soif d'apprendre, même les plus extrêmes. Un vrai choc des cultures...

Réalisé par Larry Charles
Avec Sacha Baron Cohen, Ken Davitian, Pamela Anderson


Sacha "Borat" Cohen
Borat est un personnage créé par le comique anglais, Sacha Baron Cohen, plus connu sous le nom d'Ali G. Originaire du Kazakhstan, Borat Sagdiyev est un journaliste fictif de la télévision kazakh, apparu pour la première fois en Angleterre sur Channel 4 dans l'émission Da Ali G show. Faussement candide, il tentait de soulever les paradoxes et l'hypocrisie de la société la société britannique par le biais d'interviews satiriques où ses questions misogynes, homophobes et antisémites ne manquaient pas de provoquer des réactions inattendues...

Tensions diplomatiques
Le personnage de Borat, et sa manière de présenter le Kazakhstan sous un jour peu flatteur (les habitants y sont homophobes, obnubilés par le sexe et boivent de "l'urine de cheval fermenté"), n'a pas manqué de soulever la polémique auprès des autorités politiques du pays d'Asie Centrale qui a multiplié les communiqués condamnant l'humour de Sacha Baron Cohen. Toujours aussi provocateur, Borat a alors publié un message vidéo en réponse aux attaques où il déclare, non sans ironie, qu'il "soutient la décision de son gouvernement de poursuivre ce juif". Si le gouvernement kazakh affirme n'avoir jamais eu l'intention d'attaquer Sacha Baron Cohen, il l'a toutefois invité à se rendre véritablement au Kazakhstan pour se rendre compte de la réalité du pays.

Borat à la Maison Blanche
Pendant la voyage officiel du président kazakh, Nursultan Nazarbayev, à Washington, Borat a publié un communiqué de presse expliquant que le dirigeant était en fait venu aux Etats-Unis pour faire la promotion de son film. Multipliant les provocations, le faux journaliste est allé au même moment à la Maison Blanche pour remettre une invitation à George W. Bush pour la projection de son film. Il a toutefois été poliment éconduit par les autorités. Donald Rumsfeld, Bill Gates, O. J. Simpson et Mel Gibson ont eux aussi été invités.

Contre le racisme
En dehors de son personnage de Borat, Sacha Baron Cohen a longtemps lutté contre le racisme et les discriminations. Sa thèse d'étudiant intitulée "Un cas d'erreur d'identités - l'alliance entre Juifs et Noirs" examinait la nature de la coopération entre les communautés afro-américaine et juive et suggérait des moyens d'améliorer les relations actuelles. De plus son émission Da Ali G Show a été recommandée pour son effet positif sur les relations interraciales par la CRE (Commission for Racial Equality).

Dimanche 12 Novembre 2006 - 04:08
sur cette page