Connectez-vous S'inscrire

Brad Mehldau, Anne Sofie Von Otter




15,99 €

CD album


Brad Mehldau, Anne Sofie Von Otter

Love songs

"Détonnant et renversant !" (Le Figaro)
Naïve a annoncé en début d’année la signature d’un contrat d’exclusivité avec la chanteuse Anne Sofie Von Otter. Cette collaboration se place d’emblée sous le signe de la diversité et de la découverte puisque c’est avec le pianiste jazz Brad Mehldau que la mezzo soprano suédoise signe son premier disque chez Naïve. De leur rencontre à Carnegie Hall en 2009 est né un cycle de 7 Love Songs composées par Brad Mehldau sur des poèmes de Sara Teasdale (1884-1933), ainsi qu’un florilège de chansons françaises, américaines, anglaises (et suédoises !) que le duo a donné avec beaucoup de succès sur de nombreuses scènes internationales, avant de les graver pour Naïve à Stockholm ce printemps.
Au fil de leurs envies et de leurs échanges, Anne Sofie et Brad ont rassemblé les plus grands : Brel, Ferré, Barbara, Legrand, Bernstein, Mc Cartney, Joni Mitchell… « puissants, littéraires, poétiques et riches en émotions. Ils ont écrit une musique qui fait pleurer », dit Brad Mehldau. Il poursuit à propos d’Anne Sofie Von Otter : « elle exprime une tendresse sans jamais tomber dans le sentimental. Elle sait être expressive quand elle veut sans jamais en faire trop. Elle possède plus que toute autre une très grande intelligence pour le texte, qu’il soit en anglais, en français, en allemand ou dans toute autre langue… » Anne Sofie Von Otter aime enregistrer, elle ne s’en cache pas et sa riche discographie l’atteste, mais elle affectionne tout particulièrement le mélange des genres, le passage des frontières : « je n’ai jamais considéré aucune musique comme taboue. J’aime travailler, découvrir des partitions, changer de style, d’atmosphère ». En témoigne ses disques consacrés à Abba ou avec Elvis Costello, qui ont été de grands succès et qui côtoient ses célèbres enregistrements classiques ou baroques… Quant à Brad Mehldau, il aime lui aussi chercher et découvrir, dans l’improvisation mais aussi dans la chanson, la pop ou le répertoire classique avec Brahms ou Fauré, ses jardins secrets qu’il commence à dévoiler en concerts aux côtés d’Anne Sofie.

« Le rapprochement de leurs songwriters favoris, de leurs influences et de leur curiosité aboutit à un cocktail détonant et renversant de fraîcheur. La voix boréale d’Anne Sofie s’adapte parfaitement aux arrangements du compositeur américain qui, du piano, offre à l’artiste lyrique scandinave un lit d’harmonies audacieuses et de dissonances nues dont on revient chaviré comme après avoir bu une liqueur suave (…) les nostalgiques de Barbara ou de Brel vont faire
une sacrée découverte. » Le Figaro Magazine
« Un modèle de grâce et de subtilité (…) qui a plongé Carnegie Hall dans une intimité rare (…) Je ne suis pas prêt d’oublier l’accompagnement éthéré et subtilement mystique de Brad Mehldau pour le « Blackbird »de Paul McCartney. » The New York Times

Vendredi 1 Octobre 2010 - 08:47



Nouveau commentaire :

sur cette page