Connectez-vous S'inscrire

Brice de Nice en double DVD




Eternel ado de presque trente ans, délaissé par son père affairiste et une mère absente, Brice s'est réfugié dans une posture, un "style" avec lesquels il exprime son être essentiel, son véritable vécu intrinsèque. Il est devenu un surfeur, winner, ascendant snowboarder. Comme Bodhi, le personnage de Patrick Swayze dans Point break, Brice attend la vague, SA vague... à Nice ! Personne pourtant ne se risque à se moquer de Brice : redoutable bretteur du langage, Brice s'est fait une spécialité de "casser" tout et tout le monde par le truchement de ses réparties verbales. Car Brice de Nice le surfeur est également un grand casseur.
Il fallait bien qu'un jour Brice soit rattrapé par la réalité..

Alors que la mode au cinéma est au trentenaire lambda rongé par les problèmes existentiels, Jean Dujardin avait envie de créer un rôle de composition, un type original et souriant. Il a alors réuni ses divers sketchs et s'est adjoint les services de son amie scénariste Karine Angeli, qui écrivait pour Un gars, une fille, la série à succès qui a popularisé Jean Dujardin. "Avoir un point de vue féminin sur le sujet m'intéressait", ajoute ce dernier.

Avant le tournage, Jean Dujardin a suivi une préparation physique avec un coach durant cinq mois, à raison de six heures par semaine. Il a d'abord fait de l'assèchement et a ensuite travaillé les poids, en surveillant son alimentation et en prenant un peu de protéines.

La première rencontre entre Jean Dujardin et Clovis Cornillac eut lieu en mars 2004, lors de la manifestation "Printemps du cinéma?, dont les deux comédiens étaient les parrains. Clovis Cornillac se souvient : "On ne se connaissait pas, mais le courant est tout de suite passé entre nous. On a bu quelques verres ensemble et je lui ai demandé quels étaient ses projets. Il m'a alors parlé de ce pseudo surfeur de Brice. L'idée m'a fait hurler rire et je lui ai dit : ?Il te manque un personnage ? Ne cherche plus, tu l'as devant toi?. Jean s'est bien sûr montré extrêmement surpris. Pourtant, de mon côté, je savais, grâce à la manière dont s'est déroulée notre rencontre, que je faisais le bon choix." Le lendemain, la lecture du scénario n'a fait que confirmer la première impression de Clovis Cornillac.

Samedi 15 Octobre 2005 - 22:07



Nouveau commentaire :

sur cette page