Connectez-vous S'inscrire

CARBOX, L’histoire d’une entreprise citoyenne au service de la Mobilité BtoB MIEUX GERER LES DEPLACEMENTS PROFESSIONNELS ET LA MOBILITE DES SALARIES ET DES CITOYENS


Si les nouveaux modes de déplacement acquièrent aujourd’hui leurs titres de noblesse dans les médias, on oublie trop souvent de recourir à ces nouveaux opérateurs de transport dans nos trajets quotidiens.
Précurseurs d’une nouvelle manière de se déplacer, quelques pionniers de la mobilité durable œuvrent depuis plusieurs années pour proposer une alternative de déplacement écologique et économique tant pour les sociétés que pour les citoyens.



Benoit Chatelier et Alexandre Crosby, deux jeunes dirigeants d’entreprise, anciens copains de promo à l’Essec, sont de ceux-là.

Après avoir commencé leur carrière dans des groupes de services, Benoit Chatelier et Alexandre Crosby, qui ont depuis toujours un goût prononcé pour la création et le respect de leur environnement, veulent concrétiser un projet bien à eux. Le destin leur facilitera la tâche puisque c’est en 2005, après que Benoit Chatelier ait retrouvé sa voiture désossée à son retour de vacances (voiture dont il n’avait qu’un besoin professionnel) ; qu’ils se lanceront dans un projet autour du partage de voiture, avec un positionnement volontairement BtoB.

Un pari risqué qui va bouleverser leurs carrières respectives.

Benoît Chatelier et Alexandre Crosby déploient depuis tous leurs efforts pour bouleverser la vieille industrie automobile, imposer un nouveau modèle économique à la voiture, et une nouvelle manière de la consommer. Leurs cibles prioritaires : les entreprises et les collectivités locales.

Leur Business Model est simple : Permettre aux entreprises de réduire leur flotte automobile et les coûts de déplacements professionnels de salariés (taxis, locations …) grâce à une utilisation partagée des véhicules.

Contrairement à l’autopartage BtoC, l’autopartage BtoB n’a pas de problématiques de stationnement et de sécurisation du parc (les véhicules sont garés dans les parkings sécurisés des entreprises) … l’offre est donc économiquement viable sans intervention publique.

Néanmoins, l’idée ne suffit pas, avant de partir à la conquête de clients, il faut tout repenser : le financement des véhicules, la technologie embarquée, le service complet en amont et en aval.

Il faut tout repenser : le FINANCEMENT des véhicules, la TECHNOLOGIE embarquée, le SERVICE complet en amont et en aval


De janvier 2007 à septembre 2007, les deux jeunes entrepreneurs dynamiques investissent tout ce qu’ils ont pour concrétiser leur projet. Après quelques mois, CARBOX n’a toujours pas de clients mais pas de refus direct non plus ; leur solution plaît, mais les mentalités sont longues à faire évoluer. Le déclic viendra après le lancement du Vélib à Paris en juillet 2007. La notion de « solution de mobilité en libre-service » est née. Une révolution est en marche : la mobilité ne sera plus un produit, mais bien un service. Les deux entrepreneurs en sont convaincus : la voiture n’échappera pas à cette « r-évolution ».

En Décembre 2007, la société signe son premier contrat avec ICADE. Puis les succès s’enchaînent. Dès janvier 2008, Sodexo devient client, puis l’Oréal et Airbus après l’été, qui lance véritablement et crédibilise la société. La crise économique accélère le mouvement. Les entreprises prennent conscience que la voiture est la seule ressource de l’entreprise qui n’est utilisée qu’à moins de 10% de ses possibilités. Inacceptable ! La flotte automobile étant l’un des principaux postes de dépenses (après la masse salariale), des économies significatives sont possibles.

Aujourd’hui Alexandre Crosby le souligne, cette longue mise en route de l’activité leur a permis d’avoir une bonne connaissance du marché : « Le temps a finalement été à notre avantage ».

Les perspectives sont prometteuses, de nouveaux marchés émergent parmi lesquels les collectivités, en forte demande de solutions alternatives de déplacement.

Le credo de CARBOX : mettre à la disposition des entreprises et des collectivités des véhicules propres, utilisables par les salariés et les administrés, y compris les soirs et week-ends.

Les résultats sont là : en à peine 4 ans, CARBOX travaille déjà avec les plus grands, parmi lesquels l’Oréal, Airbus, Sodexo, ERDF … Une première également en France, il vient de signer un partenariat stratégique avec CITROEN pour faciliter le déploiement des véhicules électriques auprès des entreprises mais aussi des collectivités.

On le constate, l’avenir de l’autopartage BtoB est prometteur car à forte valeurs économique et écologique ajoutées. Il permet aux entreprises et aux collectivités de réduire leur flotte, mais également de réduire les coûts et de proposés un service « Green » nouveau aux salariés, aux agents mais également aux administrés qui n’ont que des besoins ponctuels de véhicules.

Mais il ne faut pas se tromper, ce succès actuel de CARBOX, qui prévoit de tripler son parc véhicules en 2011, n’est pas le fruit du hasard. Depuis le lancement du projet, Benoit Chatelier et Alexandre Crosby ont su maîtriser leur développement tout en investissant régulièrement dans la R&D et dans de nouveaux services.

CARBOX propose à chacun de ses clients une offre unique adaptée à leurs besoins. Il accompagne et conseille sur la mobilité dans chaque entité. Comme le souligne Benoit Chatelier : « En externalisant la gestion de la flotte, l’entreprise cliente externalise tous les problèmes : entretien, carburant, suivi de la prise en main du véhicule … Il faut donc être capable de leur proposer un service complet de haute qualité ».



A propos de CARBOX

Créée en 2007 par Benoît Chatelier et Alexandre Crosby, CARBOX est le pionnier de l’autopartage B2B en France. Leader sur ce marché, CARBOX propose une offre de voitures en libre service privative et sur-mesure, à destination des entreprises et des collectivités. Grâce à une solution technologique développée spécifiquement pour les besoins de ce marché, CARBOX peut gérer les véhicules à distance (planning de réservation, accès par badge, opérations d’entretien et de nettoyage), informer le client sur l’état et les utilisations de sa flotte (reporting en ligne, indicateurs qualité…), et ainsi proposer la première offre d’autopartage, électrique et thermique, 100% automatisée et externalisée.
Soutenue par l’ADEME, cette offre originale et simple d’utilisation a déjà séduit de nombreux grands comptes tels que : l’Oréal, ERDF, Airbus, Sodexo, SILIC, le CEA, la Société Générale …
La valeur ajoutée du service est triple : une meilleure gestion de la mobilité des collaborateurs en entreprise, à moindre coût et à forte valeur ajoutée environnementale.
Effectifs : 10 personnes
Chiffre d’affaires 2008 : 70 000 euros
Chiffre d’affaires 2009 : 220 000 euros

Mercredi 8 Décembre 2010 - 05:39



Nouveau commentaire :

sur cette page