Connectez-vous S'inscrire

CONNAN MOCKASIN - NOUVEL EP "FAKING JAZZ TOGETHER"




CONNAN MOCKASIN - NOUVEL EP "FAKING JAZZ TOGETHER"
L’univers musical délicieusement tordu et singulièrement unique de Connan Mockasin se dresse seul dans le paysage musical actuel. Explorant les horizons les plus barrés de la pop dans l’album Forever Dolphin Love, salué par la critique, ce néozélandais résidant désormais à Londres synthétise les réjouissantes expérimentations sonores des figures anticonformistes de la pop d’hier et d’aujourd’hui comme Joe Meek, Brian Wilson et autres Ariel Pink et pousse le bouchon un peu plus loin en disséquant, inversant et dissimulant les structures mêmes de la chanson pop pour créer quelque chose d’à la fois infiniment inventif et littéralement captivant.

Cette volonté de jouer avec les conventions musicales est illustrée avec brio dans “Faking Jazz Together”. Derrière ce titre particulièrement opaque se cache une sublime ballade dans les forêts du psychédélisme agrémentée d’accords de guitare prodigieux, de rythmes de salsa liquéfiés, et enrobée de cette voix qui semble venir d’ailleurs, étrange mais reconnaissable entre toutes, fantomatique et bouleversante. Tom Furse de The Horrors, peaufine entre temps les beats dans un genre de dub épique proche de Primal Scream dans sa période Screamadelica, tandis que Michael Mayer, célèbre producteur allemand (du label Kompakt), élabore avec brio autour de la voix atypique de Mockasin un hymne intense aux ambiances tropicales.


Connan Mockasin - Forever Dolphin Love par connanmockasin

Cet automne Connan Mockasin sera sur scène dans le cadre d’une tournée française en tête d’affiche prévue pour octobre. Connan Mockasin, qui a déjà tourné avec Warpaint cet été et a également réalisé la musique du premier court métrage de Kinga Burza, sans oublier ses collaborations avec Charlotte Gainsbourg et Sam Eastgate de Late of the Pier, ne va certainement pas compter très longtemps encore parmi les formations cultes secrètement gardées.

Mardi 13 Septembre 2011 - 15:39



Nouveau commentaire :

sur cette page