Connectez-vous S'inscrire

Calendrier Pirelli 2012 : les coulisses


Le célèbre "Cal", signé de Mario Sorrenti, a été présenté à la presse, mardi, à New York. Découvrez, ici, les premiers clichés du calendrier, tout en suivant TF1 News à la rencontre du photographe et de ses mannequins.



Les mannequins délient leurs longues jambes, confortablement installées dans un canapé de la suite princière du Waldorf Astoria, où une attachée de presse de Pirelli a déposé TF1 News, lundi après-midi, en compagnie de deux autres journalistes de la presse française. 37e étage. New York étale ses buildings à perte de vue de l’autre côté des fenêtres de l’hôtel historique de style Art Déco, à quelques pas de l’Empire State Building et de la Cinquième avenue.

La Brésilienne Isabeli Fontana joue avec les manches effrangées de sa robe en mousseline noire et blanche, tout en expliquant aux journalistes comment elle travaille avec Mario Sorrenti, "depuis sa jeunesse". "Il aime immortaliser dans mes yeux cette pureté naturelle qui le touche", explique le top-modèle, bientôt rejointe par la Russe Natasha Poly, tout de noir vêtue, qui loue "la patience" du photographie italien ayant imaginé, cette année, le célèbre calendrier du producteur de pneus.

Ni caméra, ni appareil photo

Avec l’actrice italienne Margareth Madè, le trio de magnifiques créatures fait partie des douze mannequins les plus prisés du moment, dont la plastique fait les délices de la trente-neuvième édition du "Cal", distribué chaque année à quelque 20.000 happy few de la planète. Et encore, elles ne sont pas maquillées. Raison pour laquelle la presse ne dégainera ni caméra, ni appareil photo, cet après-midi. Les images des top-modèles et du photographe, c’est pour demain, mardi, jour de lancement proprement dit du calendrier 2012, dans la matinée.

A ce moment-là, la presse internationale découvrira les vingt-cinq clichés de nus photographiés en Corse, pendant six jours. Des photos que Mario Sorrenti, en jeans et chemise à carreaux, commente aimablement aux confrères de la presse écrite, dans une autre pièce de la suite, tandis que les enregistreurs ronronnent sur la table en marbre noir. "Je savais ce que je voulais, des rochers, des paysages, la mer, des arbres, une ferme…", raconte-t-il, derrière ses lunettes à grosse montures sombres. "Je voulais que les mannequins se sentent à l’aise", poursuit l’artiste de 40 ans : "Guinevere Van Seenus bouge très bien. Je me suis dit qu’elle s’en sortirait bien sur des rochers. Pour Kate Moss, une amie de longue date, je voyais bien une ferme et Isabeli ressemble à une panthère sur ces blocs de pierre."

Ces clichés du Pirelli, TF1 News ne vous les fera découvrir que mardi, après la conférence de presse du matin. En respect de ce que l’on appelle un "embargo", une date et heure avant lesquelles les images ne peuvent être diffusées. C’est également, mardi, que l’on saura si le mannequin vedette Kate Moss ou l’actrice ukrainienne Milla Jovovich seront présentes au lancement du calendrier, question qui brûle les lèvres de tous les journalistes à New York. La réponse, dans quelques heures.

Mardi 6 Décembre 2011 - 23:56



Nouveau commentaire :

sur cette page