Connectez-vous S'inscrire

Cannes 2012 : 51e Semaine de la critique : la sélection !


La sélection de la 51e Semaine de la Critique a été dévoilée ce lundi. Au programme de la plus ancienne section parallèle du Festival de Cannes, Vincent Lindon, Tim Roth ou encore le premier film de fiction réalisé par Sandrine Bonnaire.



Cannes 2012 : 51e Semaine de la critique : la sélection !
La sélection de la 51e Semaine de la Critique a été dévoilée ce lundi. Plus ancienne section parallèle du Festival de Cannes, elle a cette année un nouveau directeur, Charles Tesson, qui succède à Jean-Christophe Berjon. Voici la liste des longs métrages présentés durant cette édition 2012, qui se tiendra du 17 au 25 mai. Au programme : Vincent Lindon, Tim Roth ou encore le premier film de fiction réalisé par Sandrine Bonnaire.

Compétition longs métrages

Aqui y alla, réalisé par Antonio Mendez Esparza (Espagne-Etats-Unis-Mexique)
Après un court métrage en 2009 ("Una y otra vez"), Antonio Méndez Esparza, jeune espagnol de 27 ans, réalise avec "Ici et là-bas" son premier long métrage et se rend, ainsi, pour la première fois, à Cannes. Pour ce drame sur les déchirures de l'émigration, il a fait appel à un grand nombre de comédiens débutants.

Au galop, réalisé par Louis-Do de Lencquesaing (France)
L'an dernier, à Cannes, on n'a vu que lui, ou presque : acteur, Louis-Do de Lencquesaing figurait au casting de deux films en compétition ("Polisse" et "L'Apollonide") mais aussi de "Jeanne captive" (présenté à la Quinzaine) et de "My little princess", dévoilé à la Semaine de la Critique. C'est dans cette même section qu'on découvrira son premier long métrage en tant que réalisateur (il a déjà signé une poignée de courts). Dans cette oeuvre intimiste, aux accents autobiographiques, il joue aux côtés de sa fille Alice (déjà sa partenaire dans "Le Père de mes enfants"), de l'italienne Valentina Cervi et de la Suissesse Marthe Keller.

Les Voisins de Dieu, réalisé par Meni Yaesh (Israël-France)

Hors les murs, réalisé par David Lambert (Belgique-Canada-France)

Peddlers, réalisé par Vasan Bala (Inde)
Premier film, première sélection à Cannes pour Vasan Bala. Avec "Peddlers", le réalisateur indien propose un thriller urbain - toute l'action se déroule à Mumbai -, où se mêlent deux histoires d'amour, celle d'un policier avec sa voisine mariée, et celle d'une personne fugitive avec un immigré. Après avoir assisté son compatriote Anurag Kashyap sur "Gulaal" et "Dev D", Vasan Bala a collaboré au tournage de "Trishna" de Michael Winterbottom (en salles le 13 juin prochain). Sa réaction initiale après avoir été sélectionné à Cannes pour Peddlers ? "Surréaliste. J'ai commencé en voulant juste faire un film... juste un film", a-t-il déclaré au site Dearcinema.

Los Salvajes, réalisé par Alejandro Fadel (Argentine)
Le cinéma argentin se porte bien. En plus d’ « Elefante Blanco » de Pablo Trapero présenté dans la section un Certain Regard, il va falloir compter sur un autre membre actif du jeune cinéma argentin, Alejandro Fadel. Récompensé dans son pays pour ses nombreux scénarios (dont le remarqué Carancho en 2010), ce cinéaste de 41 ans, collaborateur régulier de Trapero, a fait partie de la belle aventure de "Leonera", présenté en Compétition à Cannes en 2008. C’est dire si cette deuxième réalisation suscite des impatiences, l’homme n’ayant pas endossé la casquette de metteur en scène depuis 2005 et le film "El amor –primera parte". Pour son grand retour, il suit une bande d’ados qui s'enfuient d'un centre de redressement. Un casting jeune, composé majoritairement d’acteurs amateurs, dans un road-movie sous tension à travers l’Argentine.

Sofia's Last Ambulance, réalisé par Ilian Metev (Allemagne-Croatie-Bulgarie)
Si les cinéphiles sont capables de citer plusieurs noms de réalisateurs hongrois ou roumains, on connait fort peu le cinéma bulgare. "Sofia's last ambulance" devrait, en prime, nous permettre d'en savoir plus sur la société bulgare puisqu'il s'agit d'un documentaire sur les urgences médicales, qui suit un médecin, une infirmière et un ambulancier. Il s'agit du premier long métrage d'un réalisateur âgé de 31 ans, qui débuta comme violoniste puis entreprit des études de peinture. Il avait déj signé Goleshovo, court métrage documentaire consacré à un village abandonné dans les montagnes bulgares.

Film d'Ouverture

Broken, réalisé par Rufus Norris (Royaume-Uni)
Comme il se doit pour un film d'ouverture, les stars seront au rendez-vous. Tim Roth, président du jury Un Certain regard, et Cillian Murphy figurent en effet au casting du premier long métrage de Rufus Norris. Auteur d'un court métrage avec Peter Mullan ("King bastard"), Norris est surtout connu comme metteur en scène de théâtre : il a monté plusieurs pièces à succès à Broadway, notamment des adaptations de "Festen" ou des "Liaisons dangeureuses". L'an dernier, il a collaboré avec le chanteur Damon Albarn sur le spectacle "Docteur Dee". Film choral, "Broken" revient sur les conséquences d'une violente agression, en particulier dans la vie d'une jeune fille qui est en le témoin. Il s'agit de l'adaptation (signée Mark O'Rowe, scénariste de "Boy A") d'un premier roman britannique très remarqué.

Film de Clôture

Communiqué ultérieurement

Séances spéciales

Augustine, réalisé par Alice Winocour (France)

J'enrage de son absence, réalisé par Sandrine Bonnaire (France-Luxembourg-Belgique)
Le documentaire Elle s'appelle Sabine, qui marquait les débuts de Sandrine Bonnaire derrière la caméra, fut l'un des évenements de la Quinzaine des Réalisateurs en 2007. Comme dans cet émouvant coup d'essai (dans lequel elle filmait sa soeur autiste), l'héroïne de "A nos amours" a puisé dans ses souvenirs familiaux le matériau de cette première fiction. Cette histoire d'un ancien amant qui ressurgit dans la vie d'une femme est en effet inspirée d'un épisode de la vie de sa mère. Sandrine Bonnaire a réuni un casting étonnant, puisque se côtoient Alexandra Lamy (qui a prouvé, dans Ricky ou Possessions, qu'elle n'était pas qu'une actrice comique), William Hurt (ancien compagnon de la réalisatrice), Augustin Legrand (connu pour son engagement au sein de l'association Les Enfants de Don Quichotte)... mais, selon la rumeur, la vraie star du film est un enfant.

Mardi 24 Avril 2012 - 13:43



Nouveau commentaire :

sur cette page