Connectez-vous S'inscrire

Caravane




A la fois écorché et vif, le jeune Raphael continue le long chemin qui mène de l'adolescence au monde adulte. Toujours un peu écartelé entre une variété à la JJ Goldman et des amours sincères pour la pop anglaise (de Bowie à Radiohead), il présente Caravane comme un hommage à la vie, tout un programme. Affecté ("C'est bon aujourd'hui"), cultivé ("Chanson pour Patrick Dewaere"), troubadour ("Et dans 150 ans"), faussement naïf ("Les petits bateaux") et quelque peu apitoyé sur lui-même ("La ballade du pauvre"), Raphael sait néanmoins faire tourner ses mélodies qui finissent toutes par accrocher. Deux musiciens de David Bowie pointent discrètement sur Caravane ainsi que Richard Kolinka, ex-batteur explosif de Téléphone qui, comme d'autres, continuent de voir en ce bel éphèbe un jeune Jean-Louis Aubert.


Mardi 4 Décembre 2007 - 09:27
sur cette page