Connectez-vous S'inscrire

Cauet : « À 20 ans, j’ai dû acheter un cercueil dans une petite ville de Province »




Cauet : « À 20 ans, j’ai dû acheter un cercueil dans une petite ville de Province »
Cauet a accordé un entretien à TV mag dans lequel il revient sur le décès de ses parents.
« Sans vouloir faire pleurer dans les chaumières, mon adolescence a été « bercée » par ça. J’ai perdu ma mère à l’âge de 10 ans, mon père à 20 ans. Jouer avec la mort n’a donc jamais été un tabou pour moi. (…)

Quand j’explique, dans mon spectacle, sur scène, que mes parents sont décédés, le public le prend comme une claque. Je devais en parler, car c’est ce que nous vivons qui nous façonne. Il n’y a pas d’impudeur car les gens sont emmenés, avec moi. Quand je fais le sketch des pompes funèbres, je sais que d’autres personnes dans la salle ont vécu ce que je raconte. (…)

« À 20 ans, j’ai dû acheter un cercueil dans une petite ville de Province et j’ai vécu cette scène surréaliste où le type vous conseille de choisir le modèle en chêne avec les poignées en laiton parce que c’est ce qu’il y a de mieux… »

Dimanche 27 Novembre 2011 - 00:42



Nouveau commentaire :

sur cette page