Connectez-vous S'inscrire

Chloe Mons - Walking




Si l'on devait décrire Choé Mons, on pourrait commencer par « insoumise, libertaire, obstinée, pas peureuse, totalement incarnée» (Virginie Thailly//Femina) et ajouter qu'elle se déplace librement sur les territoires musicaux et va à la source des sons qui la traversent.

Pour ce nouvel album ce sont les sensations moites et les univers sonores ramenés de ses nombreux voyages en Afrique qu’elle transporte par delà l’océan. Les marécages de Casamance et de Guinée Bissau se confondent avec les bayous de Louisiane.

Chloé Mons se fait mémoire de cette musique noire américaine, venue de très loin de l’autre côté de la mer. Les percussions tribales de Toby Dammit (The Residents, Iggy Pop…) épousent les guitares de Yann Pechin, complice fidèle, déjà présent sur les deux précédents albums ainsi que sur scène. C’est un blues tantôt brutal, tantôt chaloupé qui rythme ses pas, ainsi que les nôtres dans un même mouvement aussi essentiel que celui de marcher, celui d’avancer.

Une ballade orchestrée par Malcolm Burn (« Oh Mercy » de Bob Dylan, « American Caesar » d’Iggy Pop…), dont le son plane tel le sortilège d’un sorcier Voodoo.

Lundi 9 Mai 2011 - 12:52



Nouveau commentaire :

sur cette page