Connectez-vous S'inscrire

Claudine Muno - Petites chansons méchantes




Un des secrets les mieux gardés de nos voisins luxembourgeois, Claudine Muno & the Luna Boots glissent un timbre de voix envoûtant sur des comptines en clair-obscur. Une chanson tour à tour française ou anglo-saxonne, en tout cas intimiste et truffée de clins d’œil espiègles, s’appuyant sur un folk/rock boisé et viscéral.

Romancière de talent (son roman "Frigo" a reçu le Prix Servais en 2004), auteur de théâtre renommée et dessinatrice Claudine Muno transpose son univers foisonnant au sein de chansons à textes qu’elle défend d’abord en solo, avec sa guitare. S’y dévoilent très vite un sens original de l’observation et un imaginaire à l’étrange sensibilité.

Elle rencontre en 2003 ceux qui formeront avec elle les Luna Boots. Au premier rang, Thierry Kinsch, guitariste généreux et producteur vigoureux, qui la prend sous son aile. Ses arrangements alliant éclat et profondeur offrent une solide charpente aux premières compositions et étoffent considérablement la palette de couleurs. Autour d’eux se rassemblent progressivement les personnalités étonnantes qui feront agir le charme d’un son fascinant: Sandra Cifani, une voix délicate qui se mêle à celle de Claudine dans une singulière complémentarité ; Matt Dawson et sa pedal steel; John Schlammes, l’imperturbable bassiste ; Menni Olinger, le batteur et animateur en 3D des personnages loufoques qui peuplent leurs chansons ; enfin, Claude Schaus, pianiste hyperactif qui s’improvise volontiers maître de cérémonie lors de leurs concerts, pour y jeter un ultime petit grain de folie.

De cette alchimie naît un premier album intrigant et intime : « Petites chansons méchantes ». Une véritable boîte à malice d’où s’échappent pourtant une douce fragilité, incarnée par le duo de voix magnétiques Sandra / Claudine. Elles susurrent à nos oreilles des histoires peuplées de fées dévergondées, de petites filles qui n’aiment pas les robes, de chanteuses interchangeables toutes appelées Emilie, de créatures bizarroïdes et étrangement attachantes.
Une tentante invitation à se promener dans les bois pour aller flirter avec le Loup.

Lundi 13 Octobre 2008 - 20:54



Nouveau commentaire :

sur cette page