Connectez-vous S'inscrire

Close to paradise




Après Just another ordinary day, le groupe canadien Patrick Watson (du nom éponyme de son leader) propose avec Close to Paradise, opus justement bien nommé, une nouvelle envolée vers des contrées enchanteresses. C’est vrai qu’à l’écoute, on est tout proche du paradis ou en tout cas de sa félicité. Sur « Weight of the world », on se prend à imaginer une composition co-signée Goldfrapp et Danny Elfman, devenant ainsi la musique idéale pour un film de Tim Burton. Sur « Luscious life », la pop song parfaite n’est pas loin avec sa voix haute perchée et son piano en réverb. Entre piano cristallin, comptines légères et folk aérienne, le quatuor nous offre une bouffée d’air frais salvatrice ! Openmag


Mardi 4 Décembre 2007 - 10:08
sur cette page