Connectez-vous S'inscrire

Cloverfield en DVD

Sortie le 8 août 2008


DVD Zone 2
Audio : Anglais Dolby Digital 5.1, Français Dolby Digital 5.1
Vidéo : Format 16/9 compatible 4/3, Format cinéma respecté 1.78, Format DVD-9, Film en Couleurs
Sous-Titre : Anglais, Français



New York - Une quarantaine de ses amis et relations ont organisé chez Rob une fête en l'honneur de son départ pour le Japon. Parmi eux, Hub, vidéaste d'un soir, chargé d'immortaliser l'événement. La "party" bat son plein lorsqu'une violente secousse ébranle soudain l'immeuble. Les invités se précipitent dans la rue où une foule inquiète s'est rassemblée en quelques instants. Une ombre immense se profile dans le ciel, un grondement sourd se fait entendre... et la tête de la Statue de la Liberté s'effondre brutalement sur la chaussée. L'attaque du siècle vient de commencer. Au petit matin, Manhattan ne sera plus qu'un champ de ruines...

Bonus :
Une entrée dans les coulisses…

Plus d’une heure de bonus vous permettront de rentrer dans les coulisses du film et de savoir comment les différents effets visuels ont été réalisés, du saccage de la Statue au cataclysme final qui voit la chose presque anéantie. Vous allez ainsi pouvoir découvrir l’envers du décor des rues de New-York dévastées, de la destruction du pont de Brooklyn, de la terrifiante scène du Metro ou encore cette référence à La Tour infernale lorsque Rob (Michael Stahl-David) part à la rescousse de Beth (Odette Yustman).

Toute une partie de ces bonus est également consacré à la chose qui attaque Manathan, afin de creuser le mystère autour du monstre et comment elle a été crée par les studios Phil Tippet Studios.

…et des bonus cachés

Par ailleurs, des bonus cachés dévoilant de nombreux secrets sur le monstre sont disponibles. Il faut pour cela convertir la date de la sortie américaine en minute, seconde et centièmes de seconde. Il faut ensuite rester autant de temps sur les chapitres 13 à 16 du DVD avec le curseur de la télécommande.

Par exemple si le film était sorti le 1er janvier 2008, il suffirait de rester 01 :01 :08 .sur les chapitres 13 à 16 … Un nouveau chapitre apparaît alors …

Il suffit ensuite de chercher les nouveaux dossiers confidentiels !

Détail des bonus :

- Scènes coupées
- Fins alternatives
- Making of
- Commentaires du réalisateur
- Les effets visuels de Cloverfield
- Je l’ai vu ! C’est vivant ! C’est énorme !
- Bonus caché : Enquête sur le projet classé top secret Cloverfield

Un drame muet
Le film Cloverfield n'a pas de bande originale ! La première apparition d'un thème se fait à la toute fin du générique.

Le mystère "Cloverfield"
Cloverfield est à l'origine d'un buzz sans précédent sur Internet... Alors que personne n'était au courant de ce projet, un teaser "choc" nous plongeant une fête new yorkaise perturbée par de gigantesques explosions fait rapidement le tour de la toile en juillet 2007. Il ne dévoile alors rien de l'intrigue mais précise toutefois le nom du producteur (J.J. Abrams, le créateur de Lost) et la date de sortie. La caméra subjective inspirée du Projet Blair witch et l'ampleur des effets spéciaux provoquent alors un engouement jamais vu dans les forums du web, les internautes s'efforçant de percer le mystère de cette force mystérieuse s'apprêtant à dévaster la grande pomme. Depuis J.J. Abrams a toutefois précisé qu'il s'agissait d'un film de monstre, sans pour autant dévoiler d'image de la bête.

Un monstre gigantesque mais bien caché
Si les producteurs ne cachent plus qu'il s'agit d'un film de monstre, il se sont toutefois bien gardés de dévoiler la bête. Un mystère qui a forcément alimenté de nombreuses rumeurs parmi les internautes évoquant tour à tour le célèbre Godzilla ou encore Cthulhu, divinité issu de l'imaginaire de l'écrivain fantastique Howard Phillips Lovecraft.

Godzilla !
En plus de règner sans partage sur le film de monstre, Godzilla est également l'inspirateur de Cloverfield : en voyage au Japon pour la promotion de M : i : III, J.J. Abrams s'est arrêté avec son fils dans un magasin de jouet. C'est en voyant les produits dérivés de Godzilla qu'il a eu envie de lui donner un équivalent américain.

L'ombre de JJ Abrams
Le producteur de Cloverfield n'est autre que J.J. Abrams, le créateur, entre autres, de la série télévisée Lost grâce à laquelle il est passé maître dans la mise en place de mystère pouvant affoler le web. Le scénariste est également issu de l'entourage de J.J. Abrams puisqu'il a également écrit plusieurs épisodes de Lost et Alias.

Le monstre sans nom
Baptisé affectueusement "Clover" pendant le tournage, le monstre de Cloverfield n'a pas de nom officiel ! Cela vient complèter une carte d'identité déjà bien peu remplie : les producteurs ont en effet décidé de ne rien expliquer de ses origines. Pour J.J. Abrams, le concept est simple : "C'est un bébé. C'est un nouveau né. Il est confus, désorienté et de mauvaise humeur. Et il a été plongé au fond de l'eau depuis des années".

La peur
Pour le réalisateur Matt Reeves, Cloverfield est plus qu'un film d'action : "De la même façon que Godzilla reposait sur la peur de la bombe atomique et d'Hiroshima, le monster de Cloverfield est une métaphore de notre temps, une façon de parler de ce sentiment de peur sans le diminuer ou l'exploiter".

Pas seulement un film de monstre
J.J. Abrams tenait à faire un film de personnages avant de faire un film de monstre. Les 20 premières minutes du film sont ainsi consacrées aux personnages, avant même l'arrivée d'une quelconque catastrophe. Et même après, les personnages restent le centre de l'intrigue : "Une des choses importantes dans un film avec autant d'action est d'avoir des moments de coupures, pour renouer avec les personnages. Avoir des passages plus calmes est extrèmement important. Sans eux, vous regardez juste un jeu-vidéo."

Secret Story
Les acteurs de Cloverfield sont volontairement des inconnus. Et pas question pour eux de parler de leur récent moment de gloire : un contrat leur interdisait de révéler une quelconque information au sujet du film.

Erreur de casting
T.J. Miller a eu un casting un peu particulier. A cause du scret permanent autour du film, le jeune acteur n'était au courant de rien, si ce n'est qu'il jouait un personnage à tendance comique. Lors de son audition, il du lire un monologue tout à fait sérieux. Le directeur de casting le laissa terminer avant de lui avouer qu'il s'était trompé de texte.

Mardi 5 Août 2008 - 21:11
sur cette page