Connectez-vous S'inscrire

Concours dessin CNES / La Poste

Du 30 janvier au 16 avril 2012


A l’occasion du Salon Planète Timbres qui se déroulera au mois de juin 2012, Le CNES et La Poste lancent un concours de création d’un timbre pour affranchir les courriers à destination de Mars !



Concours dessin CNES / La Poste
Le CNES, l’agence spatiale française, et La Poste, conscients de l’intérêt des philatélistes pour l’Espace, et particulièrement des plus jeunes, lance un concours de création d’un timbre pour affranchir les courriers à destination de la planète Mars !

Même si l’exercice est pour l’instant plus intellectuel que nécessaire, La Poste propose aux jeunes de 10 à 17 ans de concevoir le visuel du timbre pour écrire vers la planète Mars.

Ils pourront ainsi gagner de nombreux lots, dont un séjour pour deux en Guyane offert par le CNES, pour découvrir la base spatiale de Kourou !

Le concours de dessin « un timbre pour Mars » est organisé par La Poste et le CNES, du 30 janvier au 16 avril 2012, pour les jeunes de 10 à 17 ans.

De nombreux prix à gagner, dont un séjour pour deux en Guyane offert par le CNES, pour découvrir les installations du Centre Spatial Guyanais à Kourou et avoir l’occasion d’assister à un décollage de la fusée Ariane 5 !

Le dessin du « Timbre pour Mars » peut être réalisé grâce à différentes techniques comme le collage, la peinture, le dessin avec des crayons, les feutres... à l’exception de photos. La participation est limitée à un dessin par enfant. Place à la créativité !

Désigné à l’issue de sélections régionales d’un vote du public sur Internet, puis d’un choix par un jury national de professionnels du timbre (artistes et collectionneurs) et de l’espace (scientifiques et astronautes), le dessin gagnant deviendra un timbre Collector, émis par La Poste, utilisable par les terriens dès juin 2012 !

Une remise des prix aura lieu le vendredi 15 juin 2012, au Salon Planète Timbres, ouvert au public du 9 au 17 juin, au Parc Floral de Paris.

Vendredi 13 Janvier 2012 - 19:32



Nouveau commentaire :

sur cette page