Connectez-vous S'inscrire

Confessions d'une accro du shopping en DVD et Blu-Ray

Sortie le 14 octobre 2009




Confessions d'une accro du shopping en DVD et Blu-Ray
Vive et charmante, Becky Bloomwood est une accro du shopping. Passionnée de mode, elle est incapable de résister au plaisir d'acheter tout ce qui est branché, tendance, trendy... Obligée de trouver un job pour financer ses achats impulsifs, elle obtient un poste - ô ironie ! - dans un magazine financier. La voilà expliquant aux lecteurs comment gérer leur argent au quotidien, alors qu'elle passe son temps à dépenser le sien dans les boutiques ! Becky se retrouve vite dans une situation délicate qu'elle cherche à cacher à son patron, un homme très attirant...

BONUS DVD

- 4 scènes coupées : « L’indispensable foulard vert ; Le pantalon zébré ; Le baiser interrompu ; De l’écossais »

- Clip vidéo : « Stuck with Each Other » par Shontelle avec la participation d’Akon

- Le bêtisier du film

- Sous-titres en anglais et français

BONUS BLU-RAY

- 4 scènes coupées : « L’indispensable foulard vert ; Le pantalon zébré ; Le baiser interrompu ; De l’écossais »

- Clip vidéo : « Stuck with Each Other » par Shontelle avec la participation d’Akon

- Le bêtisier du film

- Sous-titres en anglais et français

Confessions d'une accro du shopping en DVD et Blu-Ray
Un environnement sonore très riche
Pour Confessions d'une accro du shopping, les producteurs ont fait appel à de nombreux artistes du moment: les Pussycat Dolls, Shontelle avec Akon, Trey Songz, Joryn Taylor et Adrienne Bailon. Mais aussi Kat DeLuna, Jesse James, Lady Gaga, Natasha Bedingfield. Pour la composition de la musique orchestrale, elle est signée James Newton Howard, compositeur du Dark Knight, de Michael Clayton ou encore de King Kong.

Première adaptation
Confessions d'une accro du shopping est la première adaptation de l'un des cinq ouvrages de Sophie Kinsella. Pour les nommer: "Confessions d'une accro du shopping", "Becky à Manhattan/L'accro du shopping à Manhattan", "L'accro du shopping dit oui", "L'accro du shopping a une soeur" et "L'accro du shopping attend un bébé". Tous ont été des best-sellers aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne. En France les livres se sont vendus à plus de 600 000 exemplaires.

Fidèle à l'ouvrage !
Sophie Kinsella a aidé à transposer son héroïne à l'écran tout au long du tournage, en qualité de productrice associée et de consultante, dans le but de rester le plus fidèle possible à l'esprit du roman. La romancière explique: "Beaucoup de mes scènes favorites se retrouvent dans le film, et assister à leur tournage a été un grand plaisir."

Changement de continent
Pour le film, le cadre de l'action qui à l'origine se situait en Grande-Bretagne, a été transposé outre-Atlantique. "Bien sûr, dans mon esprit et dans les livres, Becky sera toujours britannique. Mais j'ai rencontrés des "Becky Bloomwood" dans le monde entie, et de toutes les nationalités. L'essentiel est d'avoir su préserver sa gentillesse, ses défauts et son humour" raconte Sophie Kinsella. Le récit a donc été transposé de Londres à New-York. Le producteur Jerry Bruckheimer explique ce choix: "La ville de New-York est un personnage à elle seule. Elle est un peu l'emblème de toutes les villes et c'est également une des capitales mondiales de la mode."

Entre New-York, Miami et le Connecticut.
Le tournage a eu lieu à New-York, Miami et dans le Connecticut. Les premières scènes tournées ont été prises dans le Connecticut. La toute première scène du premier jour de tournage avait pour décor les bureaux d'un immeuble. La romancière Sophie Kinsella raconte: "Par une étonnante coïncidence, la première scène qui a été tournée a été justement la toute première scène que j'avais écrite sur Becky Bloomwood dans mon premier roman." L'équipe de tournage s'est également envolée pour deux semaines intenses de tournage à Miami. Sur place, la prestigieuse boutique Prada a ouvert ses portes à l'équipe du film. Une autorisation pas évidente à obtenir.

Un appartement gai
L'appartement de Becky et Suze se situe dans le quartier branché de NoLita (North of Little Italy), au sud de Manhattan. Il a été reconstitué dans un studio. "Dans un souci de crédibilité, l'appartement devait être petit. Il devait donner l'impression d'être situé à l'intérieur de l'immeuble centenaire de Mott Street à Manhattan que nous avions choisi pour les extérieurs" explique la chef décoratrice.

Une belle vue
La scène nocturne dans laquelle apparaissent Rebecca et Luke a été filmée sur une terrasse aménagée du Rockefeller Center. De celle-ci peut être admiré la Cathédrale St. Patrick mais aussi le grand magasin Saks, un sanctuaire pour Rebecca.

Un film optimisme
Filmer New-York n'a pas été évident. En effet, il s'agit de l'une des villes les plus filmées au monde. Jo Willems, le directeur de la photographie a souhaité rendre les filles, les vêtements et la ville aussi beaux que possible. Confessions d'une accro du shopping n'est pas un film réaliste, mais optimiste et gai.

Le casting des boutiques
Certaines scènes ont été tournées dans des boutiques de New-York. Ont été choisies: la boutique de Catherine Malandrino et la luxueuse boutique de robes de mariées Klienfeld. Une partie de la Madison Avenue a été choisie pour ses boutiques tels que, Yves Saint Laurent, Sonia Rykiel et Asprey. Certaines scènes clés du film ont été prises à l'intérieur du plus préstigieux magasin de la chaine Barneys ainsi que dans la boutique Henri Bendel.

Patricia Field à l'habillage
Pour les costumes de Rebecca, le réalisateur a fait appel à la styliste Patricia Field la costumière de la série Sex & the City et du film Le Diable s'habille en Prada. Pour habiller l'héroïne de Confessions d'une accro du shopping, la créatrice a puisé nombres d'idées lors d'un voyage à Tokyo effectué avant le début du tournage. C'est ainsi qu'elle a habillé Isla Fisher de tenues avant-gardiste, souvent le fruit de combinaisons surprenantes. Elle a mixé des vêtements et des accessoires des plus grands créateurs internationaux comme Mark Jacobs, Balenciaga, Miu Miu, Prada, Gucci, Christian Dior... Mais son savoir faire vestimentaire ne s'est pas limité à l'actrice principale, elle a essayé pour chaque personnage de trouver le style qui convenait à leur personnalité.

Lundi 12 Octobre 2009 - 15:06



Nouveau commentaire :

sur cette page