Connectez-vous S'inscrire

Crown city rockers – The Day After Forever




Crown city rockers – The Day After Forever
Un des secrets les mieux gardés de la Bay Area n’est plus un secret. Septembre 2009 nous amène la sortie du 3e album de Crown City Rockers “The Day After Forever” sur le label Gold Dust. Ce groupe de 5 membres originaire d’Oakland est maintenant prêt à affronter le monde, et celui-ci est plus que prêt pour eux.

Sur The Day After Forever, CCR incorpore l’énergique aisance de leurs concerts légendaires dans un contexte de studio, nous offrant ce qui est de loin leur meilleur album et le plus abouti. Le morceau d’ouverture "Break" résonne comme un bon boom-bap, ancré par la ligne de basse de Headnodic et les cymbales de Max MacVeety. Emcee Raashan Ahmad lâche son flow, lançant ses salves de paroles enflammées à une cadence infernale.

"Heed the one who keeps it funky and hot to boot. While you're all watered down like some pea green soup. take it back to my days in my pea green coupe and skate, rock, bounce, move... BREAK!"

La clavieriste Kat O1O fait monter la tension avec des textures atmosphériques sur "Soul" dont le refrain en réfère à Bobby Byrd et Eric B. & Rakim. Soyeux, sophistiqué, le funk uptempo est de rigueur sur "Kiss" (featuring Silya au chant), au chant, Ra philosophe sur les problèmes de coeur. "Go On" (featuring Solas B. Laigee) crée un beat soul insistant, introduit et s’achevant par une ligne jazzy de Ms. O1O. Dans "Astroshocks" CCR prend le chemin du funk futuriste, se glisse à travers les frontieres de votre esprit. Le flow inspiré de Ra berce la planète: "Freeze/secret life of plants and trees/if you feel it in the wind then breathe."

Pour ceux qui se sont déjà penchés sur le style groovy de Jonzun Crew et Soulsonic Force, c’est de ça qu’il s’agit. "Go Away" mélange un Billy Squier/Run-DMC-esque big beat avec les samples soul subtiles de Headnodic, pendant que Ra recherche la plénitude dans la solitude, loin du chaos urbain.

Mais ce n’est que la première moitié de l’album. Le deuxième acte garde un élan vers l’explosion avec à peine une pause pour souffler. "Cruisin'" trouve son inspiration à travers une excursion le long de la route de la côte Pacifique en Californie, avec une transition soul par l’invitée au chant Destani Wolf. "Let's Love" parle d’une romance à travers le Montana, la Jamaïque, Santa Monica, transcrite par un groove percussif et lourd, un pur moment de relaxation électrique. "Clap Your Hands" nous ramène au classique “call-and-response” qui fait bouger les foules: Un orgue et une ligne de basse à l’ancienne réhaussés de clappement de mains funky. Le titre "Make it Hotter" est explicite, Ra fait monter la temperature de quelques centaines de degrés, les doux samples de flûte font office d’air conditionné et donnent un peu de soulagement dans ce funk transpirant. "That's Life" est un nouveau “soul-in-the-hole” genre de transition, featuring Jason Jasper, qui pourrait nous remémorer quelque classique Stax/Volt R&B, mis au goût du jour avec les rimes spirituelles de Ra. Le morceau final de l’album - "Forever Song" – clos ce hip hop classique et moderne avec une syntaxe staccato, des claviers sombres, des rythmes de batterie syncopés et une douce ligne de basse pour nous amener vers la sortie.

Regorgeant des principes du hip hop conscient, inspiré, passionné et d’une grande créativité musicale, The Day After Forever est un album parfait pour b-boys et b-girls, soul flower power children, les amateurs de groove, et les réfugiés de l’indie rock.. Hip Hop is alive… et bien vivant dans The Day After Forever.

Jeudi 13 Août 2009 - 17:28



Nouveau commentaire :

sur cette page