Connectez-vous S'inscrire

D8 : Ce n'est pas encore ça !




D8 : Ce n'est pas encore ça !
Pour sa première semaine, D8 a réalisé une audience moyenne de 2,6% de Pda. Si les fictions diffusées en prime-time sont fédératrices, (1,1 million de téléspectateurs pour “Million Dollar Baby” dimanche 7 octobre, 1,2 million pour le film “Le Treizième Guerrier” lundi 8 octobre, ainsi que pour la série “Braquo” jeudi 11 octobre), on ne peut pas en dire autant des programmes de la journée.

Le “Grand 8” de Laurence Ferrari, diffusé du lundi au vendredi à 12h15, a réuni en moyenne 139 000 téléspectateurs sur l’ensemble de la semaine dernière soit 1,1% de Pda. L’émission a débuté le 8 octobre  avec 240 000 téléspectateurs pour atteindre son plus bas jeudi à 83 000 téléspectateurs avaht de remonter à 107 000 téléspectateurs vendredi. Pas de quoi faire trembler la concurrence. La chaîne a d’ailleurs  déprogrammé la rediffusion du talk-show à 16h45.

Mais Canal+ a d’ores et déjà une stratégie pour tenter de faire progresser ses programmes de la journée. “Nous allons procéder à des ajustements à la marge l’après-midi, en essayant de mettre moins en frontal certaines émissions par rapport à d’autres chaînes. Des émissions qui commencent à certaines heures pourraient être décalées et débuter, par exemple, quinze minutes plus tôt ou plus tard”, explique Rodolphe Belmer, directeur général du groupe Canal+, au quotidien Les Echos, tout en admettant qu’il est très difficile de faire évoluer les habitudes du téléspectateur dans la journée car il regarde toujours la même chose. Selon lui, il faudra “entre un an et deux ans” pour que s’installent ces programmes. 

Si Cyril Hanouna s’en sort plutôt bien avec une moyenne de 382 000 téléspectateurs pour “Touche pas à mon poste” (2, 5% de Pda), il n’a pas encore réussi à dépasser Morandini sur NRJ12. Quant aux JT, ils pointent à 100 000 téléspectateurs à midi et 216 000 pour l’édition de Daphné Roulier à 19h40. “Les résultats sont encourageants. Mais en même temps, un peu décevants par rapport au lancement en fanfare attendu”, analyse Philippe Nouchi, directeur de l’expertiste média chez l’agence Vivaki, interrogé par Les Echos. Autrement dit, D8 a encore du chemin à faire.

Mardi 16 Octobre 2012 - 12:45



Nouveau commentaire :

sur cette page