Connectez-vous S'inscrire

DVD Footbag Freestyle

Depuis octobre 2008


Une balle offerte dans chaque DVD



Découvrez le Footbag, un sport demandant agilité et réflexes de haute volée consistant à réaliser différentes figures avec un ballon à moitié gonflé. Un footbag (ou hacky sack) est une petite balle en tissu ou cuir d'environ 5 cm de diamètre et qui pèse 40 grammes. Un footbag n'est pas rempli d'air mais de billes (de plastique ou/et de plomb) ou de grains (de sable ou de riz), c'est pour cela qu'on l'appelle bag (sac) et non ball.

Footbag : un jeu de balle pas banal

Encore méconnu du grand public, ce nouveau jeu de ballon débarque en force dans l’hexagone et risque d’ici peu de temps de trouver de nombreux adeptes...

Originaire d’Asie, cette pratique était utilisée par les pêcheurs asiatiques pour réveiller les corps endormis. C’est en Amérique du Sud que cet usage est devenu un sport. Les Aztèques jouaient à plusieurs variantes. Les 2 principales consistaient à viser un cercle au cours d’échanges de balles ou à jouer par-dessus un filet. Le footbag naît sous sa forme actuelle aux USA, il y a une trentaine d’années. En 1972, John Stalberger, sortant d’une opération du genou et cherchant un moyen de retrouver de la flexibilité dans son articulation, se mit à taper avec les pieds dans une petite balle molle. Le footbag, ou plutôt le "hacky sack", nom originel, était né. Depuis, une fédération internationale s’est créée et recense plusieurs milliers de joueurs à travers la planète. En France, le footbag se développe depuis plus de 3 ans et devrait connaître une notoriété comparable à celle des États-Unis ou de l’Allemagne d’ici quelques années.

Késako ?
Un équipement infime : une balle de 5 cm de diamètre environ, en cuir ou matériaux synthétiques remplie de billes plastiques, de sable ou de billes de plomb en fonction de la densité recherchée et du type de footbag pratiqué et une paire de basket adaptée (plate sur l’intérieur du pied). Le jeu consiste à réaliser des enchaînements rythmés, voire chorégraphiques, en multipliant les figures acrobatiques, sans faire tomber la balle par terre et sans utiliser ses mains.

Les variantes du footbag :
Le footbag golf reste la discipline la plus facile à pratiquer car les joueurs n’ont pas à enchaîner plusieurs coups consécutivement. Les règles sont les mêmes qu’au golf sauf que le pied remplace le club. Le joueur ramasse la balle là où elle est arrivée, pour la retaper vers le trou.

Le footbag consecutive est pratiqué à un ou plusieurs joueurs, le but étant de garder la balle en l’air en n’utilisant que les pieds et les genoux. Vous pouvez le pratiquer de 2 façons : en tapant un maximum de fois dans la balle selon un temps imparti ou le plus de fois possible avant de la laisser tomber.

Le freestyle footbag : l’épreuve artistique du footbag par excellence. Jonglez avec la balle en réalisant un maximum de figures sur fond musical. La technique s’acquiert à force de répétition du mouvement et la grâce de celui-ci dépend du rapport personnel à la musique et de la créativité du joueur. Il se joue généralement entre plusieurs personnes qui forment un cercle. L’objectif est de garder la balle en vie, c’est-à-dire de ne pas la faire tomber, le plus longtemps possible à l’aide de tricks (figures de style) et de passes. En compétition, les joueurs se présentent devant des juges, avec une musique et une chorégraphie qu’ils exécutent. Les compétiteurs se voient attribuer des notes artistiques et techniques à l’image du patinage artistique.

Le footbag net est l’épreuve reine de la compétition. Les règles du jeu se rapprochent de celles du volley-ball, mais se jouent uniquement aux pieds, seule partie du corps autorisée à toucher la balle. On peut y jouer en simple ou en double. Le terrain ressemble à celui du badminton avec un filet situé à 1 m 60 du sol. Cette discipline requiert un contrôle de balle parfait, de l’agilité dans les déplacements et de la puissance dans les smashes. Elle est donc principalement réservée aux initiés.

Il existe de nombreuses autres variantes du footbag, mais celles-ci restent les plus pratiquées en France. Pour se lancer dans ce sport, mieux vaut débuter par une pratique loisir avec le footbag consecutive par exemple. On trouve de plus en plus d’amateurs dans les lycées, les universités... Les filles sont également de plus en plus nombreuses à pratiquer ce sport, qui contrairement au football, n’entraîne aucun geste violent. On dénombre, aujourd’hui, en France 150 licenciés, chiffre peu élevé mais qui ne traduit pas la réalité puisque seuls sont comptabilisés les footbageurs participant aux compétitions. Ne l’oubliez pas : le footbag peut-être pratiqué n’importe où, en extérieur comme en intérieur et même sur des petites surfaces.

Mais nul besoin d’en rajouter, il ne vous reste plus qu’à vous équiper et le tour sera joué ! Vous aimiez dribler, et bien dansez maintenant !

Mercredi 5 Novembre 2008 - 19:24



Nouveau commentaire :

sur cette page