Connectez-vous S'inscrire

DVD Un secret de Claude Miller




L'exploration d'un lourd secret de famille et l'histoire d'une passion, à travers le voyage intérieur de François, un enfant solitaire qui s'invente un frère et imagine le passé de ses parents. Le jour de ses quinze ans, une amie de la famille révèle au jeune François une vérité bouleversante, mais qui lui permet enfin de se construire.

Avec Cécile De France, Patrick Bruel, Ludivine Sagnier, Julie Depardieu

L'adaptation d'un best-seller
Un secret est l'adaptation cinématographique du roman éponyme de Philippe Grimbert paru chez Grasset & Fasquelle en 2004. Prix Goncourt des Lycéens et Grand Prix des lectrices de Elle, le roman est également disponible au Livre de Poche.

Le rapport de Claude Miller avec l'histoire
Le réalisateur Claude Miller explique qu'Un secret, de par le sujet qu'il aborde, le touche de manière très personnelle : "Quand on parle des victimes du nazisme, on a l'impression souvent que ces gens n'étaient pas des gens comme tout le monde : qu'ils n'avaient pas vécu d'histoires d'amour, qu'ils n'avaient pas connu de passions. (...) Je suis né en 1942. Il n'y a pas beaucoup de survivants dans ma famille : la plupart de mes oncles, tantes et grands-parents ne sont pas revenus des camps de concentration. Enfant puis adolescent, je fus hanté par cette histoire traumatisante et anxiogène. J'en ai conçu des peurs et des phobies. (...) Mais, bizarrement, c'était un thème dont je n'avais parlé dans aucun de mes films précédents. (...) J'ai senti que l'adaptation du roman de Philippe Grimbert pouvait être l'occasion de rendre un hommage à ma famille et à son histoire. D'autant que nous sommes tous les deux issus du même milieu social, ni bourgeois, ni prolétaire. Nos parents étaient des petits bourgeois, commerçants et juifs ashkénazes."

Une dimension sociologique
Claude Miller explique qu'Un secret possède une portée plus sociologique que politique : Il existe dans le roman une dimension de cet ordre qui m'intéressait fortement. Philippe Grimbert montre très bien l'émergence dans les années 30 d'un véritable culte du corps, de la beauté physique et du sport avant même l'usage qu'en feront plus tard le pétainisme et le nazisme."

Le choix de Patrick "baby face" Bruel
Claude Miller s'exprime sur le choix de Patrick Bruel comme acteur principal d'Un secret : "Rapidement, avant même l'écriture de l'adaptation, il s'est imposé à moi pour des raisons artistiques évidemment, son jeu dans Force majeure de Pierre Jolivet puis dans Le Lait de la tendresse humaine de Dominique Cabrera m'avait beaucoup impressionné. Mais ce fut aussi pour une raison esthétique importante. Son personnage, Maxime, vieillit au fil de l'histoire et nous le voyons progressivement passer de 35 à 70 ans. Et Patrick a cette formidable chance de posséder un visage définitivement jeune ! Il est, comme disent les Anglais, "baby face"."

Les retrouvailles de Miller, Sagnier et Depardieu
Un secret marque les retrouvailles du réalisateur Claude Miller et des actrices Ludivine Sagnier et Julie Depardieu quatre ans après La Petite Lili.

Un auteur de passage...
Philippe Grimbert, l'auteur du roman Un secret, fait une petite apparition au générique de l'adaptation cinématographique de son oeuvre, dans le rôle d'un passeur.

Sur un air de Trénet...
La chanson de Charles Trénet Tout ça, c'est pour nous illustre le film Un secret. Le réalisateur Claude Miller explique ce choix : "J'ai voulu m'imprégner de ce que l'on entendait à la radio durant l'avantguerre : j'ai écouté beaucoup de chansons de l'époque. Mais, toujours par peur du pittoresque, je ne voulais pas donner trop d'importance à cette ambiance sonore datée. Cependant, j'ai retenu particulièrement la chanson "Tout ça, c'est pour nous" que Trénet écrivit et chanta sous l'Occupation. Je la trouvais à la fois belle et terriblement troublante avec son apparente légèreté qui s'oppose à la dureté des temps. Elle est emblématique de ce que raconte le film : beaucoup de bonheur et beaucoup de malheur."

Mardi 8 Avril 2008 - 00:44
sur cette page