Connectez-vous S'inscrire

Dancing Queens

Sortie le 9 janvier 2008


Le film suit les aventures de la troupe de danse de Mr Jonathon, qui, avec ses numéros uniques, est en route pour une des plus grandes compétitions d'Australie. Entre les mamans prêtes à tout pour assurer la victoire de leurs enfants, les petits caprices et les rivalités, la victoire est au bout d'un parcours semé d'embûches !



M. Jonathon dirige sa propre école de danse depuis 8 ans et se sent au quotidien investi d’une mission envers ses jeunes élèves. La danse n’est pas seulement un sport ou une simple distraction, c’est aussi un moyen de délivrer un message, d’éveiller les consciences à travers les pas qu’il inculque, quitte à passer pour un excentrique. Oser est son credo.

Melle Elisabeth, sa principale concurrente, est de la vieille école. Elle enseigne la discipline, la rigueur aux jeunes fi lles qui fréquentent son Académie de danse. Un gramme de trop ou un port de tête trop relâché pourrait bien ruiner leur chance de remporter la plus importante compétition de danse d’Australie.

Entre rivalités et caprices, coups bas et crises d’hystérie des mamans prêtes à tout pour assurer la victoire de leur progéniture, qui remportera le concours ?

Le projet

À l’origine du fi lm, on trouve une nouvelle écrite par Carolyn Wilson (la femme du réalisateur Darren Ashton). Cette histoire suit les pas de Justine, une mère de famille prête à tout pour faire de sa fi lle la nouvelle star de la danse.

À partir de cette nouvelle, Wilson et Ashton ont travaillé sur le scénario du longmétrage en collaboration avec Robin Ince (complice de longue date de Ricky Gervais créateur, scénariste et
acteur de The Office ).

Ensemble ils ont développé une vision à la fois caustique et émouvante de ce monde si particulier des concours de danse en Australie, qu’on appelle Eisteddfod - prononcer es-ted-ford - (c’est le nom commun d’origine galloise qu’on donne en Australie aux compétitions annuelles de danse, théâtre et chant).

Pour les besoins du film, la production a recréé les conditions et l’ambiance de deux importants Eisteddfods (un pour la demi-fi nale et un pour la fi nale) : plus de 50 écoles de danse de Sydney et de ses environs y ont participé.

Mais c’est sans doute le casting des Jazzketeers qui a représenté le plus gros défi du film.

Plus de 600 enfants se sont présentés aux premières auditions où on leur a demandé de danser et d’improviser une scène. Douze fi lles et un garçon furent fi nalement retenus pour former la troupe de M. Jonathon. En parallèle furent également sélectionnées les danseuses de la troupe de Melle Elizabeth, grandes rivales des Jazzketeers.

Les jeunes danseuses n’ont jamais eu de copie du scénario : elles n’avaient donc aucune idée de ce qui allait se passer d’une scène à l’autre. “ C’était important de recréer un environnement aussi réaliste que possible ” déclare le réalisateur Darren Ashton. “ Chaque moment du fi lm est une première fois.

Évidemment elles ont répété leurs numéros de danse comme s’il s’agissait d’une vraie participation à un concours ; pas seulement une chorégraphie faite pour le film. ”

Dimanche 28 Octobre 2007 - 21:55
sur cette page