Connectez-vous S'inscrire

Découvrez Mat St.John

Sortie 2 avril 2012




Découvrez Mat St.John
Une chose est sûre, c’est que le destin de Mat St.John est depuis toujours lié à la musique, des premiers frissons ressentis à l’écoute des grands groupes anglais des sixties et des seventies (les Beatles, Led Zeppelin ou les premiers Dire Straits) jusqu’à la découverte des musiques américaines, le blues, la soul, de Stevie Wonder à Al Green, des Allman Brothers à Neil Young ; bref là où la flamme est authentique, pure, profonde.

Alors après quelques années passées sur la route et en studio en tant que guitariste et chanteur dans ses premiers groupes, puis comme accompagnateur de nombreux artistes, Mat St.John, la tête remplie de mélodies et de ressentis, décide enfin de mettre en avant ses propres compositions et d’enregistrer son premier album solo.

Et ce n’est pas vraiment un hasard s’il croise le chemin de l’américain Ken Stringfellow, membre des Posies de Seattle, figure emblématique du rock indé, riche de son expérience aux côtés de R.E.M. ou de Big Star, avec qui il va réaliser ce premier album, « Soulful ».

Au-delà des étiquettes, la musique de Mat St.John se révèle alors tout simplement sincère, c’est ce qui nous touche, et si l’on retrouve ça et là quelques-unes de ses influences, son univers s’avère personnel, sans détours. Il nous parle de voyage (« Ride »), de déception (« I Was Thinking »), de courage (« Let It Be The Day »), d’amour bien sûr (« Love At First Sight », son premier single), toutes ces émotions qui font de nous des êtres humains tantôt forts, tantôt faillibles, et nous tiraillent, nous interrogent, nous font avancer.

Songwriter inspiré, parfois solitaire, Mat St.John a su toutefois s’entourer de musiciens talentueux qui partagent sa culture et sa vision, et donnent vie à ses chansons, qu’une production soignée, au service de ses mélodies élégantes, vient envelopper comme un écrin. Sa voix, chaude et habitée, peut alors se poser et emporter l’auditeur dans un voyage d’où il ne sortira qu’à la toute fin, une fois la dernière note jouée.

Mardi 14 Février 2012 - 01:00



Nouveau commentaire :

sur cette page