Connectez-vous S'inscrire

Découvrez Thierry Stremler




Thierry Stremler navigue dans les eaux paisibles des artisans de l'ombre. Ceux qui, admirés par leurs pairs et suivis par un cortège d'amis inconnus mais fidèles, tracent leur route loin des barrières de corail où d'autres poissons plus teigneux s'octroient la part du lion.

A une autre époque, peut-être celle du développement d'artistes, Stremler aurait sans doute pu dessiner un parcours à la Dutronc, ce n’est peut être pas un hasard si Madame Hardy lui fait souvent appel ...

Qu'importe, album après album (ce petit dernier est le quatrième d'une famille presque déjà nombreuse), Stremler définit avec autant de constance que de précision les contours d'un univers ordinaire passionnant. Il nous conte avec une distante bienveillance les histoires héroïques des aventuriers du quotidien.

Ici, pour la première fois, il s'envole pour écrire, direction Rio, Brésil, pour dissiper dans le Saudade le parfum doux amer d'un amour qui s'évapore.

Une guitare, un petit appartement perché sur une montagne au centre de la ville. Et tous les soirs, la musique de là-bas …

Thierry Stremler n'est pas allé chercher à Rio une bossa nova de carte postale. Il s'est imprégné d'un monde inconnu, s'éloignant de ses balises pour mieux se retrouver...

Son précieux nouvel opus invente, par l'incroyable diversité de ses couleurs, un pays imaginaire dans lequel les souvenirs de Rio et Paris s'épousent dans un flou artistique poétique et délectable.

A son retour, tout imprégné de ses voyages, il peint de mémoire cet album en compagnie de Pascal Colomb (basse) et Joseph Chédid (batterie), ensemble, tous trois dans la même pièce. Stremler chante et joue de la guitare, sans pouvoir revenir jamais sur sa copie. Une audace rare, celle de pratiquer la musique sans filet, qui rend ce disque plus palpable encore.

Des amis fidèles passeront une tête dans le studio pour y laisser leur empreinte, Jeanne Cherhal, Cyril Atef, Cyril Avèque, Seb Martel, Jocelyn Mienniel, Fixi, Marc Pujol. Bernard Arcadio tisse des guirlandes de lumière en signant un arrangement somptueux sur la chanson de Lucie.

"J'aime les chanteurs qui chantent bien et doucement…" confie Stremler.

Ce murmure qui nous va droit au cœur est toute la force de cet artiste à part qui se promène avec une nonchalance toute brésilienne sur les sommets d'une chanson française vivante, créative et libre.

Vendredi 7 Octobre 2011 - 19:26



Nouveau commentaire :

sur cette page